AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une autre vie possible

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Une autre vie possible   Lun 22 Mai 2006 - 2:44

Bonjour a tous :sunny: !

J'ai 27 ans je fais de la musique electro mais n'en vit pas. Sinon j'alterne entre RMI et interim. Victime du systeme j'ai un projet pour enfin vivre comme un etre humain. En esperant trouver ceux qui s'y reconnaitrons, j'attend vos reactions, vos critiques... Merci et bonne lecture :sunny: !



REVEZ VOUS AUSSI...



D'UNE AUTRE VIE ?




ETHIQUE & PRINCIPES DE BASE

L’éthique se base sur l'amour, le respect (des autres, de soit, des biens communs, de l'environnement), la franchise, l'intéressement a l'autre, l'entraide physique et psychologique (répondant a une demande mais aussi de manière spontanée), le pouvoir de remise en question et ainsi prendre conscience de ses défauts, savoir en tenir compte et les reconnaître aussi, savoir écouter au moins autant que s’exprimer, savoir laisser le bénéfice du doute et ne pas juger une pensée, un avis ou un acte sans un minimum de certitudes. Un tout, capable de donner enfin un sens aux mots liberté, égalité, fraternité. A l'inverse, la compétition, l'égoïsme, l'individualisme, la fermeture d'esprit, l'intolérance, la démagogie, sont autant de vices, de symptômes mécanismes que le système favorises. Donc a soigner impérativement si besoin est.. Je pense que le principe du S.E.L au sain de l’ecovollage (et même a l’extérieur) serait contradictoire avec la notion d’entraide propre a la fraternité. Le fait de réglementer les services déresponsabiliseraient les gens et favoriseraient le vice.
Il est a considérer la communauté comme un ecovillage où chacun sera voisin de l'autre de la même manière qu’en ville, mais la liberté, l’égalité et la fraternité en plus. Chacun aura droit a sa vie privée. La participation aux repas et autres activités communes (loisir/pédagogique) n’est en aucun cas obligatoire.
Aucun supplément en argent (ni en temps) ne sera réclamé a un couple de parents ayant a sa charge 1 a 2 enfants. Ce projet est prévu dans une optique d’avenir dans tout ce qu’il englobe. A partir de 3 enfants par contre il deviendra indispensable d’ajouter une certaine somme de participation. Une personne sans enfants aura autant de temps a consacrer aux taches communes qu’un parent. Je précise qu’au delà de 4 enfants les choses risques de se compliquer sérieusement. Enfin il se peut que non, mais j’aime autant prévenir.
Il est prévu que chacun puisse s'épanouir dans ce qu'il veut entreprendre. Chaque compétence et envie doit pouvoir être exploitée. C'est en tout cas l'idéale dont on tentera de s'approcher. Pour ma part, monter un atelier de restauration/customisation de vélos/mob et autres objets, ou encore un café/concert aménagé dans un bus a etage, un studio d’enregistrement, une culture de chanvre (le chanvre sauvera le monde a dit jack herer, donnons lui raison). C'est pas les idées qui me manquent !
Dans la mesure ou un autre membre intègre le groupe, un habitant aura la possibilité de nous quitter si il le désir. Dans ce cas l’argent versé par le nouvel habitant sera rendu au partant a la hauteur de sa participation et a une limite de 20.000e. Si la somme fournie par le nouvel arrivant n’équivaux pas celle a rétribuer, les versements mensuel lui seront reversé jusqu'à atteindre la somme en question. Si la coopérative en a la possibilité, elle rétribuera directement une partie ou la totalité de la différence. Les biens mis en communs par celui ci lui seront bien entendu récupérables. Si la communauté a l’argent nécessaire a disposition (ce qui semble assez peu probable) il ne sera pas nécessaire au membre d’attendre l’arrivée d’un nouvel arrivant.
Les décisions seront prises a une plus haute échelle d’égalité que la majorité dite "démocratique". Tant qu'une personne n'est pas suffisamment en accord avec une décision, on considérera cette solution comme insatisfaisante. Il faudra alors l’adapter ou en changer. Si par contre les arguments de la partie minoritaire ne correspondent pas a l'éthique et aux principes de la communauté, ils ne seront pas reconnus comme valables. Chacun(e) aura droit et devoir de faire connaître ses opinions (justifiée personnelles et fondées) lorsqu'elle seront nécessaire a une prise de décision. Ce qui implique un effort d'intéressement et de réflexion minimum. Je préciserais que « ni pour ni contre » est un avis qui pourra compter comme tel dés l'instant qu'il reste fondé et personnel. Chaque semaine ou quinzaine aura lieu une réunion a laquelle chaque membre devra être present. A tout moment en dehors de celles ci, pourront en être organisé d'autres, nécessaires a la prise de décisions importantes ou/et urgente
Il est exclu qu’une place spéciale soit réservée aux croyances religieuses. Elles seront simplement considérées comme elles se définissent, c'est a dire des "croyances". Toute propagande est a éviter, d'autant plus si elle s’oppose a l'éthique définie ici. Par contre, la simple liberté d’expression garde une place essentiel, et ce, quel que soit le thème abordé. Est il vraiement necessaire de le préciser ?
Une coopérative servira a l'entretien de l'ensemble des communs, et a l'achat des fournitures ainsi que la nourriture que nous n'auront pu produire par nos moyens.
Nous vendrons nos surplus agricoles sur les marchés environnants ainsi que dans le bâtiment et achèterons nos besoins manquants aux productions et magasins locaux autant que possible (histoire aussi de défavoriser la mondialisation et les pollutions inutiles qu'elle engendre).


Dernière édition par le Mar 12 Déc 2006 - 16:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une autre vie possible   Lun 22 Mai 2006 - 2:45

F.A.Q
CITATION
C'est déjà extrêmement difficile de gérer un groupe dans des conditions habituelles, les gens se montent vite dessus, et s'engueulent très vite… alors gérer un groupe dans ces conditions ça me semble très difficile. Comment tu fais pour régler les problèmes individuels. Comment tu instaure une "loi" en fait, pour que personne n'exagère et n'empiète sur l'intégrité des autres ? Et surtout, comment tu la fais respecter si quelqu'un se comporte mal ?
- Pour te répondre rapidement un groupe a gérer c'est exactement le mode de fonctionnement de la société actuel et contre lequel je suis. Là chacun arrive responsable de lui même de l'autre etc...(comme dit dans le projet) Les lois sont créés pour déresponsabiliser les citoyens et donc favoriser le vice. Chaque membre se lance parce qu'il se reconnais. Ceux qui n'ont pas un bon fond trouve le projet nié et le critiquent assez violemment... C'est risible même parfois ! Le tri se fait donc de lui même et n’attire que ceux qui croient suffisamment en l’être humain. Donc les optimistes de nature. Apres, est-ce un bon critere ? ...
(Ce projet ne vise que ceux qui s'y reconnaissent. L'éthique définit une éthique, je parle donc d'un idéale effectivement. Celui dont il faudra s'approcher. )
CITATION
Je suis d'accord que toute propagande soit interdite, mais il faut laisser les croyants croire ils peuvent avoir envie de faire un bâtiment où se réunir et prier par exemple. Ils peuvent avoir envie de fêter Noël ou Anouka ou bien d'autres fêtes, alors qu'ils redécorent tout le village non en effet, mais leurs maisons pourquoi pas.
- Je laisse les croyants croire, il n’y a pas de problèmes la dessus. D’ailleurs comment ferais je pour les en empêcher ? lol Plus sérieusement, je pense que les communautés au sain de la communauté sont a proscrire. Au même titre que l'individualisme. Concernant les fêtes religieuses elles seront considérées comme des fêtes traditionnels. Et donc toute fête correspondant aux traditions de n'importe qui d’entre nous sera fêtée. Et plutôt ensemble que chacun dans son coin. Je précise toutefois que personne ne sera obligé d’y participer (non, il n’y a pas de contradiction)
CITATION
Tu parle de tolérance d’amour alors que tu impose déjà tes idées de communisme et d’anarchie qui ne font pas franchement l’unanimité et qui ne sont pas très tolérants non plus d’ailleurs. Pourquoi un mec qui porte une croix autour du cou ne pourrait pas vivre en communauté avec un barbu en djellaba ou un communiste ?
- Chacun est libre de croire ce qu'i veut. Seulement les croyances y seront considérées simplement comme tel. C'est a dire des choses dont on ne peut être rationnellement certain. Voila tout. Pour l'anarchisme, c'est la tolérance même ! Et puis peu importe, il n'y a aucun des partis que j'évoque qui soit a prendre dans son intégralité. Il me semble avoir parlé de valeurs saine. E bien ce sont ces valeurs et ces règles de vie évoquées qui sont a prendre en compte.
Maintenant pourquoi une personne vivant en communauté devrait afficher ses "croyances" religieuses personnelles ? Pour en faire la propagande ? Pour se distinguer ? Faire savoir qu'il appartiens a une autre communauté, une communauté de croyance religieuse ? Je ne peux pas débattre sérieusement avec quelqu’un qui base toute sa vie autour de convictions irrationnels, et d’infinies interprétations contradictoires de la bible, du coran ou autre bookin de ce genre. On doit pouvoir se mettre en doute pour avancer, et ceux qui ne remettent pas même en doute l’irrationnel me semble irresponsables fermés et même sans doutes un peu déséquilibrés. Malgré tout, pensez bien que je trouve les notions de croyance, de mysticisme plutôt humaines et meme respectables, mais dangereuses au delà de la limite où elles commencent a diriger la vie d’individus en mal d’identité ou de je ne sais quoi.
CITATION
on peut être polygame?? On pourra fumer de la weed en écoutant du reggae le soir prés d'un feux? On pourra faire du champ de bosse?? Je peut inviter tout mes potes?? Si oui je suis present.
- La jalousie sous toutes ses formes est un sentiment malsain. Couche avec qui tu veux du moment qu'il est d'accord évidement. Pour ramener tes potes a priori il n'y a aucun problème, mais c'est pareil, tant que cela ne transgressent pas l'hetique du lieu et donc la liberté des autres membres bien entendu. Le seul vraie problème c'est qu'a travers tes demandes j'ai l'impression que tu nie les responsabilités, l'engagement, qu'un tel projet implique ! Les gens qui aiment se distraire sont nécessaire, ceux qui par la sueur de leur front sont volontaires pour donner vie a un projet de vie et d'avenir sont indispensables...
CITATION
Yep. Je veux pas faire le Freudien rabat-joie mais j'ai bien peur qu'à la première soirée guitare au coin du feu la copine de Michel chauffe Pierre, qui va vite ramener sa conception de l'éthique communautaire au niveau testostéronique, Michel va péter un plomb, et tout ça va finir en découpage de couilles à la tronçonneuse.
- Effectivement c'est " la jalousie " . J'évoque ce défaut : "la jalousie (sous toutes ses formes) symptôme a soigner". Je suis moi même jaloux (en amour). Mais je sais aussi que c'est un défaut, je dois me rendre a l'évidence. La possessivité d'un autre individu est une mauvaise chose. Des lors qu'on le sais, on saura éviter de s'énerver bêtement après quelqu'un, et peut etre peu a peu, le symptôme disparaîtra. Aussi certain pensent que l’amour partagé se divise alors qu’il se multiplie. Par contre le temps lui effectivement ne peut se multiplier. On aime pas moins une chose (ou une personne) parce qu’on en aime une autre, mais parce qu’on s’en est détaché, désintéressé, parce qu'on passe moins de "temps" avec. Aussi je sais qu’on peut retrouver de l’intérêt a quelque chose ou quelqu’un dont on s’est désintéressé du momment qu'on l’a aimé. Chacun ferra comme bon lui semble, mais il devra savoir garder son sang froid si son conjoint s’intéresse a une autre personne ou si quelqu'un s'interesse a son conjoint. Et dans ce cas la aucun des deux ne perd l’autre en réalité. Les choses devront etre clarifiées des le depart. Qui est jaloux qui ne l'ai pas.
CITATION
Je suis ne suis absolument pas pour la polygamie.
- Je ne suis pas plus pour que toi. Malgré tout d'après une logique simple que j'ai évoqué, je ne peux pas être contre. C'est comme ça. Je crois qu’on l’est tous au fond. Et est ce réellement un défaut concrètement ? Cette notion de vie de couple durant une vie c’est les religions et le système qui l’a instaurée. Etre libre et se laisser aller a ses émotions comme on l’entend me seble plus logique. Le sentiment ressenti par une personne jalouse qui est « trompée » c’est celui de s’être fait violée par la personne avec qui l’autre a eu le rapport. Comme la majorité, je me sent peu capable de surmonter ce défaut. Lorsque tu ne considère pas l’autre pour ta propriété, le problème ne se pose plus. Ne pas contraindre l’autre a quoi que ce soit, le laisser agire a sa guise, ça c’est l’amour rationel. L’amour comme on le conçoit de manière possessif = égoïste et donc = jaloux: c’est la "passion". C’est une chose très agréable a vivre mais néfaste en pratique. Je crois que c’est parce que l’amour ne se donne qu’a une personne de nos jours que beaucoup en manque et partent dans cette passion dés qu’ils ont une bonne relation avec quelqu’un. Le manque d’amour en rend égoïste, on a peur de le perdre puisque dans notre système il n’est pas partagé. C’est un cercle vicieux… Laisser une personne libre est une façon d’éviter de la perdre. Si l’entente entre 2 personnes est bonne qu’est ce qui pourrait bien donner envie a l’une de quitter l’autre définitivement ? La passion ne peut etre controlée. C'est l'etat d'esprit generale qui nous changera doucement. Sur ce point, je serais probablement le dernier malheureusemant...
CITATION
Dans ce monde on peu vivre tout nue aussi ?
- Je ne peux pas être contre, nous naissons nu et anarchiste ! Mais tu ne pourra obliger personne a faire de même. Personnellement de ce coté la (comme pour la polygamie) je suis bien conditionné malheureusement. Aussi je ne saurai trop te conseiller de choisir le moment et l’endroit, par respect pour les pudiques conditionnés que nous seront certainement en grande majorité.
CITATION
C’est se couper du monde.
- Au contraire, on fait en sorte de s'y ouvrir. Chacun doit pouvoir créer sa petite assoce/entreprise si il en a envie et ça c'est s'ouvrir au monde. Ensuite dans ce monde justement c'est chacun de manière individuelle qu'il s'en coupe. Et le système nous y incite de par son fonctionnement. Le simple fait qu'il y ai autant de bagnoles aujourd'hui, fait que plus un enfant ne peut jouer dans la rue (en ville) la vie ne s'y trouve plus. On se cloître chacun chez soit dans ce systeme qui nous rend individualistes et dépendants de lui.
CITATION
Tu ne t’es pas dit qu’il y avait des gens timides ?!
- Justement, je suis timide. Et j’en connais les raisons !
CITATION
C’est se couper du monde et je ne vois pas en quoi tu va changer la société
- L'autarcie s'arrête au fait que nous vivrons a la campagne. Ce projet est un combat en lui même, une action, "des" actions, en faveur de l'amélioration de la société de l’état de la planète , de sa vie, celles des autres et des générations future. Puisque le but est de ne plus alimenter en argent les entreprises, les lobbies qui sont responsables du mal que vie ce monde. Je pense a edf, aux industries agricoles intensives, du transport de ces marchandise d'un bout a l'autre de la planète pour des raisons de rentabilité, etc... Voila. Je me dit que pour changer les choses il faut commencer par arrêter de les entretenir. On change le monde en se changeant d'abord soi même. Ensuite l'effet boule de neige ferra le reste, puisqu’on est toujours jugés et pris en exemple sur nos actes. Sinon, de dire qu'en se rapprochant de l'environement on se coupe du monde est pas un peu paradoxale non ? Ce projet de communauté est parfaitement en phase avec la société et d’ors et déjà adapté aux difficultés qui l’attendent.
- Pour "niquer le système" faut (autant que possible) se passer de lui. Il ne peut se passer de nous pour fonctionner donc en le quittant on le met en péril. Il ne marche qu'au petrole et aux surconsommateurs. Sa fin est proche, et ce n'est pas moi qui me retrouverais comme un con lorsque dans 15 ans le taux de chômage atteindra 50 pour cent beaucoup se demanderons comment se nourrir. C'est maintenant que tout se joue ! On formera une nouvelle société au saint même de la société en perdition que l'on connais. Peu a peu elle la remplacera. (Ceci etait l'aspect "survie" du projet ! lol)
CITATION
Je crois avoir compris de la vie que le rêve n'est pas nécessairement un bon plan pour "changer le monde". Est-ce que construire un système d'organisation de la cité sur un rêve d'humanité pensé est à priori et... à posteriori une bonne entreprise?
- Martin Luther King aussi avait un rêve, heureusement pour l'humanité il ne s'est pas dit que "le rêve n'était pas nécessairement un bon plan pour changer le monde" !
CITATION
Parler de solidarité entre les gens et les générations, de retour aux sources, de vie où le respect est roi c'est bien beau mais j'vois pas l'intérêt d'aller s'isoler dans des cabanes ou dans les arbres dans le bled le plus reclus pour dénoncer les dérives de la société...c'est vrai je trouve ça même plutôt égoïste
- Tu extrapoles dans une direction qui n'est pas celle du projet.
Qu'est ce que tu veut dénoncer au juste ??? Tout a été dit ! Reste plus qu'a agire. Dis moi, tu compte abreuver encore longtemps le système que tu dénonce ? Commence par te dénoncer toi même. Tu veux dénoncer un système duquel tu dépends ? Non faut prendre les choses dans le bon ordre. Dans un système ou chacun se coupe de l'autre on va me dire a moi qui propose de nous rassembler que je m'en coupe ? Pi c'est pas un peu paradoxale de me dire que je me coupe du monde alors que justement c'est en s'enfermant dans les villes qu'on s'en coupe ? Mais bon, si ca suffit a te donner bonne conscience…
CITATION
Faut arrêter de rêver. Ce genre de communauté finit presque toujours en queue de poisson.
Celles qui avaient vu le jour dans les 70's n'ont pas survécu, tuées par les problèmes pratiques (la vaisselle...), la nécessité de faire appel à la "Société" haïe (maladie, essence pour les voitures ...), ou les désaccords entre les membres (quand on voit les difficultés d'entente dans une famille de 4 personnes...).
- Quant les resserves de pétrole arriveront a épuisement, puisque le système repose dessus, il s'effondrera, 50 pour cent de chromage la seul alternative viable sera celle que je propose aujourd'hui, seulement a ce moment la, les terrains il n'y aura plus que les riches pour se les offrire. Ceux qui ne savent pas se servir de leurs mains, et qui emploierons les gens plus pauvre qui n'auront plus que ce choix, et j'annonce ici un retour possible a l'esclavage (en considérant qu'on ne vit pas déjà une sorte d'esclavage... ) Voila pour le film catastrophe. Mais bon ça peut aussi se passer très bien sait on jamais ! En tos cas moi, je ne jouerais pas mon avenir a pile ou face ! Maintenant évidemment, c’est un idéale et c'est celui que j'aimerais approcher. Si tu ne te vois pas dedans c’est qu’il ne t’es pas destiné.
CITATION
Mais oui bien sur... Tu sembles oublier que nous, les Hommes qui en veulent toujours plus et qui refusent de régresser, on trouvera toujours le moyen d'aller de l'avant plutôt que de retourner dans une cabane et de monter sur un solex.
Hydrogène, éthanol, méthanol, EPR, fusion à froid, ITER, tout ça, ça te cause ou tu crois que c'est du domaine du rêve...
- Ben je crois effectivement que c'est un rêve. Fait pour rassurer le peuple consommateur afin que l’anarchie (= l’autogérance) ne commence a pointer le bout de son nez ! Maintenant je vais te le démontrer :
Pour la pile a hydrogène elle nécessite plus d'énergie a son chargement que celle qu'on utiliserais pour faire rouler le véhicule, énergie électrique nécessitant des centaines de centrales supplémentaires pour continuer a faire rouler la france. L'EPR c'est pareil c'est du nucléaire. Rappelons aussi que dans 30 ans il n’y a plus d'uranium ! Le projet ITER c'est de la science fiction, il est incertain que cela fonctionne ce qui n'empêche pas qu'on mette un paquet d'argent dedans parce qu' IL N'Y A TOUJOURS AUCUNE VRAIE ALTERNATIVE AU PETROLE !!!! Met toi le dans ta tête de CONditioné ! Pour l'éthanol/méthanol il faut le produire par le végétale me semble t il, et il faudrait cultiver la totalité de la superficie de la France pour continuer a rouler comme aujourd'hui ! Donc impossible. Mais par contre ça va faire grimper le prix des terrains de manière hallucinante !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une autre vie possible   Lun 22 Mai 2006 - 2:46

CITATION
SI tu veux retourner dans une cabane en paille, vas-y, mais évite de faire du dramatique à la TF1, nous, ceux qui en veulent toujours plus, on trouvera toujours le moyen d'évoluer au lieu de se contenter du passé
- Il est possible que le système trouve une solution, mais moi j'en ai déjà une, qui plus est, 100x plus réaliste. Celui qui rêve c'est pas moi, c'est toi comme tous les CONditionés de cette planète. Quant les chinois réaliseront qu'ils n'auront jamais accé a leur bagnole chacun, je me demande comment ça va finir . Encore une fois je peux me tromper, mais clairement, si y’a un monde utopique c’est plutôt le tiens ! Je saurais me contenter du passé qui tant a être le future de tous, mais pour ceux comme toi qui ont du mal a se contenter du pressent, ça va être un choc !
CITATION
Comment concilier dans une même communauté :
Un couple ayant chacun une activité professionnelle a rémunération correcte, mais dont ces activités ne leur permettent pas de participer de façon significative aux activités communes.
Un célibataire, sans activité professionnelle, mais apportant beaucoup de son temps à la communauté dans des activités non rémunérée, que ce soit de s'occuper des enfants (éventuellement ceux du couple précédant qui n'en a pas le temps), des animaux, ou organise des activités culturelles et de loisir (guitare lors de veillées par exemple), etc.
Comme dans ton projet, tu prévois entre autre que chacun aura a charge plus ou moins ses nécessités personnelles, cela ferait des différences inacceptable, si le couple peut se permettre d'acheter tout le confort en vivant principalement pour lui même, et que le célibataire ne puisse s'en acheter et soit pénalisé parce qu'il vit pour les autres.
- Un couple résident sur le lieu de vie tout en ayant chacun une activité professionnelle en dehors, me paraît être un contre-sens. Le projet donne la possibilité a chacun de créer quelque chose, son propre emploi, son assoce/entreprise. Pourquoi continueraient ils a bosser en dehors ? En admettant même qu’il s’agisse d’emploies éthiques, cela implique des déplacements quotidiens coûteux et polluants un temps de travail considérable, etc... Et puis en imaginant bien sur qu'ils trouvent du boulot a proximité ! Non. Je peux par contre imaginer quelqu'un aller bosser a l'extérieur en cas de vrais besoins, et dans le but premier de pouvoir s'en émanciper et bosser bosser pour lui même. J'imagine bien qu'il faut des moyens supplémentaires pour monter un truc, mais les premiers qui auront pu monter leur entreprise/assoce emploierons en priorité les habitants de la communauté qui le désireront et particulièrement les plus précaires. Aussi au fur et a mesure de l'avancement du projet, les besoins en argents de chacun seront de plus en plus minimes. Chacun devra apporter sa participation aux taches communes. Tous le monde sera au même niveau. Maintenant il est évident que si un membre a des difficultés financières, il va de soit qu’il sera aidé d’une manière ou d’une autre. Notamment si celui ci met de la bonne volonté a l’avancement de son propre avenir.
CITATION
Y a un deux roues à moteur sur une de tes images. Ils sont relativement économiques mais restent assez polluants. Et des feux de bois à l'air libre avec pas de casserole dessus donc du gaspillage. Plus sérieusement ce ne serait qu'un groupement et même si ça marche il n'en restera pas mois que c'est pas applicable à tout un pays qui ne pense qu'à son confort (des gros 4X4 et l'ADSL)
- Pour la moto c'est mon vice en tout cas tans qu' il n'y en aura pas d'électrique et abordable cela restera ce qu’on peut effectivement définir comme un vice dans une certainement mesure.
Pour le feu je suis absolument d'accord. Cependant le dessin a plus rôle a animer le projet qu’a le représenter fidèlement d’autant qu’il est réduit a une petite partie du site. Imagine que l'on attend que le feu s'adoucisse pour se servir des braises. Puis cela ressemble plus a un camp de nomades que le projet se voudrait être en réalité.
Je ne parle pas d'appliquer ce projet a l'échelle d'un pays. Toutefois du fait que l'être humain ne juge que les actes, on peut toujours imaginer que le projet puisse un jour se démocratiser.
CITATION
Mon sens de la communauté se limite au couple. Je suis bien trop individualiste pour pouvoir vivre dans ce type de communauté. Je me sens oppressée rien qu'en te lisant (tout ces devoirs...) Deux évolutions possibles de la communauté : La sclérose et l'étouffement. Et la désagrégation suite à la multiplication des conflits du fait de la promiscuité.
- En dehors des taches collectives (et des réunions), aucune activité collective n'est obligatoire. Tu fais ce que tu veut de ton temps. Il faut voir qu’on va tous dans une même direction. On se lance tous dans le même état d'esprit. Dans le but de construire nos rêves ensemble ! Un conflit entre 2 personne sans intervenant peut durer a jamais. Ici, chacun aura la responsabilité de résoudre les conflits. Il représente le danger majeur pour notre devenir a tous. Plus qu’un projet de vie c’est aussi celui d’une machine a se réaliser dans chacun de nos rêves individuels. Il nécessite un gros investissement personnel et donc une prise de risque conséquente. J’en déduit que seul les gens ayant foie en l’être humain prendrons ce risque , cette décision de tout plaquer pour réaliser leur avenir serein, confiants et optimistes.

CITATION
Pour moi le principal problème dans la vie en communauté c'est la vie en communauté! on peut pas être libre tout le temps entouré de gens, il faut aussi penser aux gens qui aiment être seuls (on les laisse crever??) comme moi, j'aime pas les gens la foule ou alors le temps de quelques vacances...les communautés hippies ont montré leurs limites!! après si ça te rend heureux de faire ça, tu as raison fais le; même si ça se passe mal ça sera bénéfique pour toi, ton expérience, etc... mais fais très attention au remplis sur soi, à l'égoïsme et aux rapports de pouvoirs...
- Tu t'es arrêtée au dessin ? C'est plus complet et pensé que l’image traditionnels que tu as des communautés hippies. Le problème de la plupart des communauté selon moi, c'est le fait qu'elles soient entreprises a l'arrache, avec peu de moyens en nombre et en argent. En fait ils se lancent en se disant que ça évoluera, mais c'est inefficace. Au mieux ça stagne avec des départs des arrivants... Pour te rassurer sur le coté vie privée, sache que l' on vivra en voisin comme partout ailleurs, mais la liberté, l'egalité et la fraternité en plus. Avec tous pour point commun celui de vouloir une vie plus humaine. S'entraider a etre independant, voila selon moi exactement la facon dont se definit le terme communauté, la societé. La societé pour moi doit se diviser en enssembles (groupes) independants, d'un nombre suffisant a cette independance, mais pas au dela. Le risque etant la diminution des rapports humains. Ce point est le plus fondamentale juste apres la "survie" de ceux ci. Il y a un juste milieux pour tout. (je craint que ces dernieres phrases ailles trop loins pour l'esprit etriqué du conditioné lambda ! lol)
CITATION
Ce qui m'ennuie, c'est l'argent... Si on doit se regrouper en communauté contre Babylone, on ne va pas lui payer le terrain. On ne va pas non plus appliquer ses lois en matière de construction, et autre (si je refuse le système, je refuse ses lois).
- Alors,... Si le terrain n'es pas notre propriété il sera soumis a des règles de toutes façons. Si il nous appartiens nous auront des droits dessus. Le droit de la préserver, donc faut voir aussi le fait qu'on récupère des bouts de la planète qui appartenant déjà a des gens pour en faire une utilisation peut être plus respectueuse et sans doute plus utile. Aussi comment compte tu trouver un terrain viable dont on ne serra pas viré au bout de 15 jours ou même au bout d'1 an ? 1 an de travaux de culture de fruits légume élevage de poules, installation d'éolienne, construction des structures etc... On laisse tout sur place , on revend ce qu'on peut et on repointe a l'anpe ou on fait la manche ?
Si tu veux construire n'importe quoi n'importe comment, tu t'expose a donner automatiquement des droits au Maire, celui de saisir les biens, nous obliger a se mettre aux normes, porter plainte, nous virer ou encore en mettre certains en taule si ils trouvent 2, 3 plants de cannabis par exemple, etc… et le système aura gagné. Tu souhaite lui donner cette opportunité ?
CITATION
Evitons aussi les matériaux et les véhicules polluant (le 100% ecolo c'est possible).
Instaurons un système d'échange local, ou le crédit social... oublions la bourse, l'inflation, la spéculation. Je ne veux pas non plus payer de taxe, d'impôts ou de charges sur ma sueur, je le fait déjà!
- Les véhicules électriques c'est prévu (a long terme) c'est aussi dans le projet. Malheureusement on peut pas tout faire en 1 jour, donc des véhicules diesel qui consommeront notre huile de tournesol a moyen terme. Tu sera dispensé d’ impôts si tu te contente d’un revenu suffisamment modeste. A terme ces revenus auront plus le rôle d’argent de poche que de nécessité absolue. Un système d'échange avec l'extérieur (et un "partage" a l'intérieur) oui c’est dans les quaracteristiques de fonctionnement de l’ecovillage. Revente des surplus agricoles achats des manques ou bien echange. Vente des productions des assoces/entreprises. Il faudra développer des stratégies On tachera d’attirer du monde lors des saisons touristiques. Ainsi qu’un circuit de distribution vers les villages et villes les plus proches. Tout ça sera a étudier scrupuleusement en temps voulu. Aussi une assoce/entreprise pourra s’associer avec des entreprises extérieurs mais dans le but de pouvoir si possible s’en passer a terme.
CITATION
Y’a une offre d'essais ?
- Tu pourra toujours venir en tant que visiteur une fois le terrain acheté. Tu sera bien accueilli et si tu te plait et qu'on t'apprécie tu pourra devenir habitant si il y a de la place.
CITATION
Le nombre de participants me semble raisonnable en pratique malheureusement très difficile à atteindre je pense.
- Oui mais pour construire quelque chose de durable fiable et agréable a vivre, il faut un minimum. Se lancer dans quelque chose de petit en espérant s'agrandire par le suite est encore plus dure. Cela mettra le temps qu'il faudra, mais le but sera atteint. Tout est question de communication. Faire connaître le projet a un maximum de personnes (et dans la mesure du possible a celles qui sont susceptibles de l’adopter).
CTATION
Ta solution est pas mal, mais si y'a trop de personnes et de biens en communauté, je ne pense pas que cela puisse marcher.
- Plus on est nombreux plus on aura accé a une vie autonome, agréable et a moindre coût.
Que fais tu concrètement seul avec 20.000e ?
CITATION
Je pense que ton projet est viable en lui même, mais peut être un peu trop gros pour être réalisable. En effet ne vaudrait il pas mieux concevoir les choses à plus petite échelle, de façon à les rendre concrètement intéressante pour les gens !!
- Si l'on est trop peu, chacun aura peu de chances de trouver a coup sur suffisamment d'affinités avec d'autres. C'est essentiel pour vivre agréablement dans une communauté ! Ensuite plus on est nombreux, moins cela sera chère pour chacun, donc plus les choses seront réalisables. L'union fait la force. Il faut obligatoirement qu'il y ai suffisamment de savoirs au saint de la communauté pour qu'elle se réalise. Si elle ne compte que 10 personnes en tout et qu'aucune ne sais planter un clou, faire pousser des tomates changer une suspension, ... Même si ils savent cuisiner et tricoter par exemple, ben il n'y aura pas d'aboutissement possible ou durables du projet. Aussi, plus les choses sont organisées pour plusieurs moins y'aura de boulot. Par exemple 50 personnes a nourrir ne représente pas 50x plus de travail que pour en nourrir une seule. Si tu veux un jour ne plus avoir a te lever a la même heure tous les matins pour bosser 8h par jours , ben c'est en étant assez nombreux qu'on pourra s'en donner les moyens.
Aussi, le but est de pouvoir se passer du system au niveau de l'énergie et de la nourriture. Maintenant a moins que je ne compte large, il est loin d'etre certain que ce projet soit suffisament important pour assurer ces besoins a 100 pour 100. Pour ça je compte surtout sur le temps et la venue de nouveaux membres éventuellement.
En bref je pense donc que c'est vraiement un minimum pour se dire qu'on agit réellement pour quelque chose qui en vaut la peine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une autre vie possible   Lun 22 Mai 2006 - 2:47

L' EDUCATION

SCOLAIRE:
Il serait souhaitable que l'apprentissage du programme scolaire se fasse [URL=http://]a domicile , par les parents[/URL].
Les parents pourraient demander l'aide d'autre membres + a l’aises a l’enseignement de certaines matières par exemple. Ou bien même, la scolarisation de l'ensemble des enfants pourrait être assurée par un ou plusieurs membres volontaires. Dans tous les cas il se pose alors un problème a prendre en compte : Nos enfants ne doivent pas se trouver insociable et désemparés face au système. Ils doivent autant que possible être en relation avec d’autres enfants résidents a proximité. Je précise que rien n'empêche les parents d'inscrire leurs enfants a l'école du village voisin, ils sont responsables et libres et leurs enfants aussi dans une certaine mesure. Seulement, si ils accumulent les différences éthiques sur lesquels se base le groupe, ils risquent de ne pas s'y sentir bien.
Il serait sans doute bon a un moment donné que les enfants aillent passer 1 mois a l’école, afin qu’ils sachent au moins ce que c’est exactement. Une fois grands il leur serait éventuellement nécessaire de rejoindre une école spécialisée dans le domaine ou ils souhaiteraient évoluer. Une école pour adulte, dans laquelle le respect y est sans doute un peu plus présent. (quoique)
DE LA VRAIE VIE:
Dans la limite du possible, chaque membre devra naturellement transmettre son savoir a celui qui le lui demande (selon " l' entraide " figurant dans le paragraphe sur l'éthique) et ceci vaut particulièrement pour les enfants. Chaque membre devra transmettre ses dons ses savoirs aux enfants du groupe qui viendront le voir. Par ailleurs, occasionnellement un membre (ou un groupe de membres), pourra de lui même organiser un cours sur une matière qu'il maîtrise. Je ne parle pas la de ce qui rentre dans le cursus scolaire mais dans l'apprentissage de la "vraie" vie. Fabriquer, un meuble, un radeau, réparer un vélo, faire un feu, jouer d'un instrument, cuisiner, etc... mais aussi le savoir culturel, éthique, et le savoir penser par soit. L'enfant est très souvent déçu en grandissant quant il réalise que les adultes ne sont pas si intelligents qu'ils l’avait cru. J'en sais quelque chose j'en été un et je pense encore l'être. Je crois que nous le sommes tous d’ailleurs, mais notre comportement doit s'adapter pour être pris un maximum au sérieux dans ce monde en perpétuel compétitions. Alors sachons rester humbles et ne cachons pas nos faiblesses de simples être humain derrière un masque… (pardon pour ce petit message un peu lourd mais ca me tenait a cœur)
Poussés a la compétition, classés par classes d'age = individualiste = esprit étriqué = conditionné = dépendant = irresponsable face aux comportements necessitant les valeurs humaines qu'ils ont appris a nier. (notamment ceux qui ont accepté l'ecole, le systeme, la discipline, la hierarchie)
Le droit d’éduquer ses enfant est un des plus fondamentaux. Il n’y a que cette prise de droit qui puisse éviter le formatage et donc favoriser la diversité de penser qui rapprochera enfin l’humanité de la verité, la sagesse. Le système actuel favorise au maximum la stagnation, et ce par tous les moyens dont celui ci.


F.A.Q:


CITATION
Pour la scolarité, même si le système scolaire n'est pas parfait, je n'approuve pas d'en tenir les enfants éloignés. Je crois qu'il est préférable de leur donner le plus d'amour, de confiance et d'écoute possible pour les aider à s'affirmer que de les enfermer dans ce qui reste une bulle.
- Alors, si il y a une bulle c'est bien celle de l'éducation national. Il est anormal qu'un enfant soit séparé de ses parents 6 a 8 h par jours et ce dés 4ans (qui +est sous la responsabilité d'inconnus parmi une multitude d'autres enfants tel un élevage en batterie). Personne n'en prend conscience tant les limite dans les têtes sont restreinte par le système.
CITATION
Et les journées sont de 24 heures ou extensibles à 48, 72 heures ?
... nan je demande parce que pour que chaque parents fassent l'école à ses enfants çà laisse peu de temps pour aller bosser par la suite , surtout si ils doivent par dessus le marché oeuvrer pour la communauté
- Je pense qu'il y aura pas mal de boulot au début, mais une fois le projet réalisé, chacun aura bien plus de temps pour lui. Plus on est nombreux moins y'a de boulot pour chacun (Je tiens a dire aussi que tu oeuvre avant tout dans ton interet). Faire un plat pour 30pers donne moins de travaille que faire 30x 1 repas pour te donner un exemple et c’est pareil pour tout (attention je ne dit pas que les repas seront obligatoirement a prendre tous ensemble, chacun fait comme il veut, c’est juste pour donner un exemple)

CITATION
Rappelle-toi que si tu as un ordinateur dans ton salon qui te permet de communiquer tes idées c'est forcément parce que des électroniciens ont pu se permettre de penser à faire avancer la technologie sans avoir à se soucier de leur cultures végétales et de la scolarité de leurs enfants en même temps. Bon ce que je dis ne montre pas que la réalité est meilleure...
- De moins en moins de rapport humains, mais a défaut on peut communiquer par l'intermédiaire d'un écran oui 'est vraie, le progrès a permis ça ! Et puis aujourd’hui il existe des moyens contraceptifs aussi tu sait ? Celui qui ne veut assumer pleinement sa progéniture peut les utiliser.
CITATION
L'école est un progrès humain. Ça devient un lieu où les enfants apprennent par eux-mêmes la tolérance parce qu'ils y rencontrent d'autres enfants différents d'eux. Être loin des parents dans un autre milieu et y faire sa place mais en étant tout de même encadré par des adultes permet de créer sa propre identité; ce n'est pas de moi, tous les pédopsychiatres sauraient t'expliquer la chose mieux que moi
- Je pense exactement le contraire. Je n'adhère pas a la pensée unique. Car tout prouve qu'elle a tors. A l’école on apprend plutôt a s’ignorer a éviter d’apprendre a connaître qui l’on est. Tes pedopsy apprennent par eux même ? Ou a l'école ? Je ne te pose pas la question je t'encourage a penser par toi même, contrairement aux psy que tu écoute a ton tour.
CITATION
Elle enseigne des valeurs.

- Je suis d’accord, moi aussi elle m’en a enseigné ! Elle m’a enseigné sans le savoir toutes celles qu’elle transgresse ! Tu pense qu'un enfant apprendra mieux avec un maître pour 30eleves qui enseigne un programme, plutôt qu'avec ses parents + 30 autres adultes d'age, de savoirs, de culture, de visions (de préjugés éventuellement ) différentes ? Je peux concevoir qu'un enfant rejoigne le collège si on ne trouve pas moyen de faire autrement pour leur faire assimiler le programme. Sans rentrer dans les détails anti-éducation national, je dirais juste que l'aspect humain sensé rendre les gens conscients, confiants, saint d'esprit et responsable y est totalement absent ! On en ressort moyen et conditionné, ou bien malheureux et révolté, en + a l'avenir, ceux qui sauront vivre par leurs propres moyens seront ceux qui s'en sortirons le mieux. Les diplômes ne serviront plus a grand chose car plus de pétrole = plus de boulot. Les terrains vont augmenter dramatiquement, seul les riches pourront les acquérir et ils emploieront les autres pour les cultiver Ca me fait penser a un possible retour a l'esclavage ! Oui, c’est aussi ca la décroissance ! …J'arrête la. Pour dire juste que l’avenir ne peut se prévoir dans l’optique d’une société tel qu’elle est aujourd’hui, puisqu’elle est sur le point de s’effondrer.
CITATION
Comment compte-tu enseigner des connaissances que n'ont pas les parents aux enfants.
- Ce sont les cours de l'éducation national qu'on reçoit par la poste. On a la possibilité de voir ce qui est bon ou non a leur apprendre et de faire un tris. Ou alors rectifier certaines choses, enseigner des choses comme l'esclavage qui n'est pas abordé a l'école et d'autres plus inutiles a moindres mesures. C'est un exemple de liberté que ça offre. Il y a Internet qui regorge d'info sur n'importe quel sujet aussi. Maintenant, les enfants pourront éventuellement entrer au collège si il y a difficulté de notre part a leur faire assimiler certaines matières.
CITATION
Mais s'il veulent partir un jour de ce groupe. Comment pourront ils s'intégrer à nouveau dans "l'autre monde".
- L'autre monde restera le notre. Il s’agit d’un ecovillage rien de plus ni de moins. J’imagine que la societé de demain sera bien differante de ce qu’elle est. Aujourd’hui. Le monde repose sur le pétrole. quant les reserve seront inssufisantes La decrossance sera devenue une obligation. 50 pour cent de chômage est encore une vision optimiste. Il n’y a aucune vraie alternative existante a ce jour, et ça, personne n’a envie d’en prendre conscience. Chacun devra s'en sortir par lui même et devra quitter la ville qui n'est jamais qu'un ta de béton. pour en bref vivre la vie que je propose, seulement cela ne sera plus tout a fait possible. L'argent aura perdu énormément de valeur, même les riches seront dans la merde, mais eux pourront s'acheter des terrains qui aurons pris une valeur que je ne saurai imaginer. Les autres n'aurons de choix que de se proposer comme esclave de ces riches ou partir dans les montagnes ou dans un autre pays... Bref je te fais un film catastrophe mais je crois que l’avenir de nos enfants sera plus envisageable de cette manière qu’en restant dans cette configuration de vie vouée a la régression. Il est aujourd’hui possible de nous assurer un avenir serein, mais demain ? Bon voila donc pour moi leur avenir sera assuré parce qu'ils sauront se nourrir par eux même par exemple mais pas parce qu'il seront ingénieurs en aéronautique ! Il y a peu de gens qui prennent le temps de voir ou va le monde.
CITAITION
Par rapport a la scolarisation a domicile je ne suis pas sure que ce soit mieux qu'un lycée car ceci empêcherai la convivialité, l'intégration ..
- L'intégration ou le formatage ? Mais je dirais que si nous rencontrons trop de difficultés a faire assimiler le programme scolaire a nos enfants, on peux envisager de les faire intégrer le lycée en dernier recours.
CITATION
Même s'ils seraient mis en relation avec l'extérieur, je trouve que c'est mieux d'apprendre en groupe
- Dans des classes de 30 élèves on apprend mieux c'est connu.
CITATION
C'est la ou les enfants apprennent plusieurs valeurs comme la tolérance, le respect de l'autre...
- Je pense exactement le contraire !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une autre vie possible   Lun 22 Mai 2006 - 2:48

LE TERRAIN

Situé a proximité d'un point d'eau, le terrain (agricole) devra être suffisamment grand pour s'y installer, cultiver de quoi vivre et y pratiquer toutes activités de loisir et d'entreprises/assoces. Suffisamment grand aussi en prévision des futurs enfants et de la venue éventuelle de quelques nouveaux membres. Donc au minimum 50ha. Terrain assez isolé pour ne pas subir les désagréments d'une route hyper fréquentée. Il est impératif que le terrain soit pourvue d'un bâtiment au moins en ruine pour pouvoir installer légalement bus aménagés, mobil homes, yourtes ou baraques de 20m2 sur le terrain "agricole". Il faudra compter assez chère donc mais la ruine pourra être partiellement rénovée pour servir d'habitat dans un premier temps. Ensuite ce bâtiment servira de local de vente des produits des assoces/entreprises des membres ainsi que lieux commun (salle polyvalente, stock, remise outillage agricole,…). Comptons un minimum de 150.000e pour le terrain avec habitat a rénover.
Il faudra compter 20.000e par membre pour le projet dans son intégralité (hors biens privés), dont au minimum 5000e devra être immédiatement disponible pour l'achat du terrain et de son bâtiment a rénover. Ensuite pour ceux qui n'auront pas versé 20.000e, une somme devra être versé chaque moi jusqu'a atteindre ce chiffre. Elle sera fixe ou bien adapté aux possibilités de chacun. Dans un premier temps, pour les membres ne pouvant (ou qui ne voulant) pas s'installer immédiatement, il y aura possibilité d'habiter le bâtiment. Le seul prétexte d'avoir versé les 5000e minimum ne pourra justifier une trop longue absence alors que sur place d'autres se donnerons a plein temps dans la réalisation du projet commun



LE LIEU

Si possible éloigné de grandes villes et de zones d'activités industriels polluantes, dans un coin de nature vallonné de préférence. Situé dans le sud de la France, région a déterminer.

Densité de population par région:

Les chiffres en détail

Prix moyens des terrains agricoles:

Lien vers le site


LES BIENS COMMUNS

Une ou deux petites voitures diesel d'occas. répandues (106, super5,...), des combis/minibus diesels pour les déplacements en groupe et transports de charges. Utilisation de véhicules électriques a long terme. Un local polyvalent : salle de réunion, réfectoire, cinéma (grosse TV), bibliothèque contenant les livres/revues/docs (adulte & enfant) mis en commun. Un atelier contenant les outils (hors outils agricoles) mis également en communs. Un local a outils spécialement dédié aux travaux agricoles. Une salle d’activité pour les enfants. Ainsi que les batteries nécessaires aux besoins en énergie de ces lieux communs pour les moments de faible vent. Une grande table ronde ou tout le monde se rassembleraient les soirs pour manger et parler, une petite scène un peu plus loin pour d'éventuels exhibitions (musique, spectacle, ou films/photos par rétroprojecteur sur toile) disons un espace multimédia. Le terrain (donc le champs, le verger et le reste de l'espace) sera du commun. Une grande table ronde pour les repas d'été ainsi qu'un local cuisine commun dédiés a ces repas en plein air. Bien évidement, chacun est libre de manger chez lui, a la table, au local polyvalent (la moitié froide de l'année ou par temps de pluie) ou n'importe ou ailleurs avec qui il veut et quant il le souhaite. Tous les biens personnels mis en communs par les membres resteront leur propriété si ils le souhaitent. Il garderont une option de priorité. Les biens achetés par la communauté appartiendrons a l'ensemble de ses membres. L' éolienne sera commune et servira aux besoins de tous en énergie. Les batteries individuels devront donc être acquises par chaque membre pour assurer leurs besoins personels et specifiques en énergie lorsque l'éolienne ne pourra pas être en mesure de les combler. Les entreprises assoces devront au dela d'une certaine consomation, se munir de leur propre eolienne achetée en commun ou bien chacun son propre moyen de production energetique.



LES BIENS PRIVES

Chaque membre pourra (et devra un minimum) mettre en commun des biens personnels susceptibles d'aider le projet a son accomplissement... la communauté a son épanouissement. Ils resteront sa propriété et il aurra priorité dessu. Exemple: matériel de cuisine, outils, documentations, matériel de loisirs/culturel, etc...


HABITATIONS:
Pour ma part malgré ses matériaux non écologiques j'opterais pour un mobil home (pour sa flexibilité, son confort, son pratique, sa modularité comme par exemple la possibilité d'en accoupler 2 pour gagner de l’espace, verticalement ou horizontalement !) Bien sur chacun est libre de choix : yourtes, bus aménagés... Je ne suis pas spécialement pour les cabanes fixes pour la simple raison que si par choix (pour un endroit plus ensoleillé par ex) ou par nécessité (inondation par ex) nous étions emmenés a déplacer les habitats, il serait impossible aux résidants fixes de suivre. Encore une fois chacun est libre et responsable de lui même mais aussi des autres dans une certaine mesure. Et selon cette règle donc, je me doit de prévenir l’éventualité (assez faible mais qunt meme) d’un problème de ce genre. Les cabanes ou maisons eco pourront faire jusqu'a 40m2 par une astuce juridique sur les verrrières/verandas (a verifier).Les cabanes ou maisons eco pourront faire jusqu'a 40m2 par une astuce juridique sur les verrrières/verandas (a verifier) Malgres tout si cela reste insufisant, rien n'empeche d'en construire plusieurs les unes contre les autres, reliées par des couloirs (sous-terrains meme pourquoi pas !). Des batteries devront être acquises par chaque membre pour subvenir a leurs besoins personnels et spécifiques en énergie dans les moments de faible rendement de l'éolienne lorsque l'éolienne ne serra pas en mesure de les combler.


ENTREPRISES/ASSOCIATIONS:
Le thème de chaque entreprise, association, devra respecter un minimum l'éthique de la communauté. La réalisation et le suivi de chaque entreprise sera discuté et décidé par l’ensemble des membres. Elles pourront au choix se situer a coté de l’habitat de son créateur ou bien a un endroit réservé aux assoces/entreprises. L'argent, les forces, les infrastructures qu'elles suscitent ne devront pas être démesurées. Si la réglementation suivant le terrain autorise des constructions supérieurs a 20m2, une superficie maximale sera déterminée. Le but étant avant tout de s'auto suffire et de profiter d'un espace libre et naturel, il ne s'agit pas de créer une zone industriel ! Et ceci même si les entreprises en question participent dans leur orientation au sauvetage de la planète. Un autre terrain devra alors être investit. Si la taille du local ne suffie pas, l’assoce/entreprise peut être divisée en plusieurs locaux constituants des pôles. Chaque membre créant une entreprise, une association, se devra d'y faire participer en priorité les membres qui le désirent avant d'aller chercher de la main d’œuvre extérieur a la communauté. Les locaux devront êtres construits aux frais des membres a l’initiative de ces projets. Les entreprises assoces devront se munir des batteries nécessaires a leurs besoins. A partir d’une certaine consommation, les assoces/entreprises devront se cotiser pour une nouvelle éolienne qui leur sera réservée ou bien chacun se munir d’un moyen de production d’énergie suffisant a combler leurs besoins.
Les revenus de chacun devront représenter un pourcentage des rentes de l’ensemble des entreprises équivalent. A partir d’une certaine somme, les bénéfices supplémentaires reviendrons aux créateurs. Les entreprises regardent tous les membres. Créateurs, employés et non-employés. Il ne s’agira pas de favoriser une entreprise par rapport a une autre sur le seul critère du profit. Que cela soit claire, chacun a droit a son épanouissement et la diversité est a favoriser. Les critères qui pourraient amener a décider de remettre en question l’existence d’une de nos entreprises, serait par exemple : une dérive de ses objectifs définis a sa création dans un sens opposé a l’éthique du groupe. Mais aussi si celle ci met un tant soit peu d’autres en danger. Les assoces/ entreprises qui auront besoins de gens de l'extérieur ou de matière première proposeront aux gens du coins en priorité, des fruits/ légumes que nous auront en sur abondances seront vend sur le marché du village voisin et les produits manquants achetés au village du coin. C'est non-autarcique comme je l'ai dit. Je pourrais encore développer par exemple dire qu'en ville les gens sont + autarciques que jamais puisqu'ils ne disent même plus bonjour a leurs voisin de palier !


AUTRES:
Chacun est libre de détenir les biens qu'il désir, dés l'instant qu'il s'en porte responsable et qu' il respecte un minimum la liberté des autres membres de par leur utilisation. Je ne saurrais trop conseiller de favoriser l’achat de biens locaux ou du moins francais et de marque non mondialiste si possible.


LES CONSOMMABLES

ENERGIE:
Une éolienne, et autres alternatives plus secondaires et particulièrement adaptées aux utilisations spécifique comme des capteurs solaires pour le réchauffement de l'eau, ou encore l’huile de tournesol pour les moyens de transport, ou encore l’ecogaz pour …. Tout ceci dans le but d’atteindre a long terme une autonomie a 100 °/. (moyens de locomotion compris).


EAU:
Un point d'eau devra se trouver impérativement a proximité ou pouvant être tirée du sol en quantité suffisante et durable pour les besoins de tous. Cette eau devra être (ou pourra être rendu) suffisamment saine pour servir a la toilette et a boire. Ce qui implique des moyens de test et de traitements de l'eau. Récupérateur d’eau de pluie. Filtres.
ALIMENTATION:
Culture légumes, céréales et fruits pour une autonomie de 50 °/. a moyen terme (80 °/. a long terme et au minimum). Les membres devront obligatoirement aimer les animaux, et être capables de se passer de viande ou presque. Elevage de poules pour les oeufs (en liberté cela va de soit), de vaches pour le lait mais aussi pour l'entretiens du terrain (tonte). Eventuellement des moutons pour l'entretiens du terrain et la laine. Peut être aussi un âne pour l'entretiens du terrain et transporter des charges, ou bien encore balader les enfants. La viande de nouveaux nés sera complètement exclus (agneau, veaux). L'élevage d'animaux pour la viande n'est pas écologique par rapport a l'agriculture végétal pour un même apport en éléments. Personnellement, je ne mange quasi plus de viande bien que j'adore cela, ça ne demande pas d'effort contrairement a ce que l'on pense.



LES RESPONSABILITES

Chacun devra être suffisamment responsable de lui même, des autres, de ses biens, des biens communs, de l'environnement. Chacun devra se prêter aux activités de vie en commun selon ses savoirs faire, ses domaines de prédilections, ses capacités, ses envies : cuisine, entretien, construction, réparation, agriculture, réflexions pour l'amélioration de nos vies communes et individuels, etc... Ceci vaut aussi pour les activités de détente, de superflu tout aussi essentiels a notre confort de vie quotidien, comme: organisations de randonnées, de fêtes, de jeux, exhibitions artistiques, sportives... Chaque personne a quelque chose a apporter. Formant ainsi un ensemble qui ferra "l'identité" de notre communauté.






LE GRAND SAUT

Outre le fait d’être un nombre suffisant pour l’achat des terres et du bâtiment, il est impératif que les savoirs, dons, capacités de chacun se complètent suffisamment pour former un ensemble de compétences variées et adaptées, capable de se lancer sans difficultés majeurs. On saura en demander un peu moins aux membres arrivant avec des enfants a charge.



CECI N'EST PAS UN PROGRAMME ELECTORALE ! CE PROJET APPARTIENT AUTANT A MOI QU'A CEUX QUI SE L'APPROPRIRONT. POUR CHANGER LE MONDE, IL NE SUFFIT PLUS D'ETRE CITOYEN, MAIS SON PRORE POLITICIEN, AGISSANT SELON LUI ET SES PROPRES MOYENS.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une autre vie possible   Lun 22 Mai 2006 - 2:51

VOILA cheers ! MERCI BEAUCOUP DE L'INTERET PORTE PAR CEUX QUI SONT ARRIVES AU BOUT :sunny: !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une autre vie possible   Mar 23 Mai 2006 - 22:43

Petite info: les cabanes peuvent passer a 40m2 par une astuce juridique a propos des verriaires ou veranda (a verifier). Et rien empeche de construire 2 baraques eco l'une a coté de l'autre reliées par un couloir. Ou en sous sol !

Un detail: Y'a eu comme un bug dans le 3eme paragraphe de "entreprises assoces". Notez:

...les assoces/ entreprises qui auront besoins de gens de l'extérieur ou de matière première s'adresseront en priorité aux gens du coins. Pour une relocalisation et donc defavoriser autant que possible la mondialisation.

La fin du paragraphe (surplus fruits/legunes) n'est pas vraiement a sa place. De plus deja ecrit plus haut. Voila voila
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une autre vie possible   Sam 17 Juin 2006 - 9:28

Il y a 15 jours j'ai crée un forum specialement. Pour ceux que cela interesse, voici l'adresse: http://www.lemondeestanous.superforum.fr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une autre vie possible   Mar 20 Juin 2006 - 7:10

Allo allo ! Y'a quelqu'un ici ? Laughing
Revenir en haut Aller en bas
René03
Magistral de la Terre


Nombre de messages : 569
Age : 71
Date d'inscription : 25/09/2005

MessageSujet: Re: Une autre vie possible   Mar 20 Juin 2006 - 13:39

Allo! oui !comment!... j'entend mal , il y a de la friture.


Hé bien interessant aussi . C'est une autre vision du monde .
J'ai tout parcouru mais comme je le dis je ne peux m'investir partout . Il faut faire des choix. Thunderman ,je te charge de donner le bonjour à Cassandre de ma part.cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.demographie-responsable.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une autre vie possible   Mer 28 Juin 2006 - 14:56

Lol c'est fait...
Revenir en haut Aller en bas
Cassandre
Chef d'expédition


Nombre de messages : 194
Date d'inscription : 28/09/2005

MessageSujet: Re: Une autre vie possible   Dim 2 Juil 2006 - 21:21

Oui, merci ! Razz

(que le net est petit…)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une autre vie possible   Dim 3 Déc 2006 - 2:42

Le projet va bientot pouvoir demarrer. Une 1ere rencontre entres interesses ainsi que les autres membres du forum "lemondeestanous" est bientot prevue...

Si cela vous dit n'hesitez pas a me contacter ou vous renseigner directement sur le forum...

(adresse dans mon profil)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une autre vie possible   Aujourd'hui à 12:46

Revenir en haut Aller en bas
 
Une autre vie possible
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wicca et autre paganisme...
» Transférer des poissons d'un aqua dans un autre.
» Cochon d'inde qui mange les poils de l'autre ... ?
» Crise d'epilepsie ou autre!
» soucis avec un autre chien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum-Environnement :: Le foyer :: Associations et projets-
Sauter vers: