AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Création de pétition [DÉRIVÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Création de pétition [DÉRIVÉ]   Ven 28 Juil 2006 - 11:26

Tu peux agir à ton niveau par cette pétition qui marche très bien dans les communes:

modèle de pétition individuelle ou associative:

NON aux loisirs motorisés dans les espaces naturels !
la loi n°91-2 du 3 janvier 1991 Art 1er : "En vue d'assurer la protection des espaces naturels, la circulation des véhicules à moteur est interdite en dehors des voies classées dans le domaine public routier de l'état, des départements et des communes, des chemins ruraux et des voies privées ouvertes à la circulation publique des véhicules à moteur"

Monsieur le Maire,
Nous, signataires de cette pétition, demandons le respect de la lettre et de l’esprit de la loi
n° 91-2 du 3 janvier 1991 relative à la circulation des véhicules terrestres dans les espaces naturels.
Nous vous demandons d’user de tous les moyens à votre disposition pour faire respecter la loi sur tout le territoire de la commune xxxxxxxx.

Nom Prénom Adresse Signature


http://france.mountainwilderness.org/index.php?action=afficher&rub=41&id=39
Revenir en haut Aller en bas
Biofario
Apprenti


Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 06/01/2007

MessageSujet: Re: Création de pétition [DÉRIVÉ]   Sam 6 Jan 2007 - 16:26

Snoop a écrit:
Ici, on poste toutes les pétitions que vous trouverez sur le net et qui concerne l'environnement ou quelques chose de proche!

Si vous désirez même en créer une, j'ai trouvé un logiciel pouvant faire ce travail. Donc, veuillez me contactez par MP pour que je fasse cette pétition! Mais si c'est le cas, arrangez-vous pour avoir BEAUCOUP de détails, de documentations et de renseignements sur votre thème. Par la suite, vous devez connaître les contacts des gens a qui cette pétition doit terminé et le tour sera joué!

Merci!


grrr...sourire
Je viens justement de faire plusieurs propositions de pétitions ds le sujet 4x4....mais je crains de recueillir tres peu de signatures parcequ'elles posent le problème de notre comportement en général:
-on est contre le 4x4,mais on va se trémousser à Tenerife
-on est contre la destruction des forêts tropicales,mais on achète du bois exotique
-on prend sa voiture pour aller acheter ses cigarettes ...sans même avoir éteint son ordinateur et sa téloche
bref...les exemples sont innombrables...c'est toujours de la faute de l'autre...les pétitions le prouvent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikka
Ange de la Nature


Nombre de messages : 614
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: Re: Création de pétition [DÉRIVÉ]   Dim 7 Jan 2007 - 12:53

Biofario a écrit:

-on est contre le 4x4,mais on va se trémousser à Tenerife

Sauf qu'ici, nous somme entre gens sensibilisé, je ne pense pas que beaucoup d'entre nous se sentent visé!

Biofario a écrit:

-on est contre la destruction des forêts tropicales,mais on achète du bois exotique

Comme je l'ai expliqué dans un autre post, bien que le boycott des bois exotiques sembles logiques et de bon sens, cela risque d'entrainer des effets encore plus néfaste que l'utilisation gérée de ces même bois!

Biofario a écrit:

-on prend sa voiture pour aller acheter ses cigarettes ...sans même avoir éteint son ordinateur et sa téloche
bref...les exemples sont innombrables...c'est toujours de la faute de l'autre...les pétitions le prouvent


Tu n'as pas tort, mais souvent, les gens qui font circuler ce genre de pétition sont des gens très impliqué dans l'environnement, alors il ne font pas forcément toutes ces mauvaise habitudes!

Et puis, agir pour l'environnement est le meilleurs moyen d'aimer ça! C'est un début! Si tu supprime cette méthode d'expression, tu prives les gens d'une initiatives personnelles pour laquelle ils souhaitent s'impliquer. Et tu risque d'éteindre la fibre écologique naissante de bien des gens!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cabanedetellus.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Création de pétition [DÉRIVÉ]   Mer 21 Fév 2007 - 21:38

Les mêmes discours...
Les mêmes diagnostiques...

Depuis des années, que ce soit les citoyens, les politiques ou les scientifiques, j'entend le monde ennoncer les mêmes discours, les mêmes signaux d'alertes, les mêmes problèmes.

Aux XVIII ème siècle déjà, des naturalistes, des voyageurs de toutes horizons écrivaient ces lignes :

" Cette espèce est devenue tellement rare (...) qu'on n'en a pas entendu parler depuis une dizaine d'années. Elle a été détruite dans toutes les parties du littoral, même dans les montagnes peu éloignées de la côte....(...) " F.Pollen - 1868

" Que sont devenus, messieurs, de votre glorieux Règne, cette quantité prodigieuse et innombrable de gibiers comme flamants, ramiers, tourterelles, sarcelles, poules d'eau, oies et canards sauvages, corbigeaux, alouettes, bécassines, merles, huppes et d'autres gibiers du pays... Tout cela a bien changé : l'on ne trouve plus de ces animaux que les faibles restes de ce qui a pu échapper à votre insatiable gourmandise" Desforges-Boucher - 1710

L'Homme a détruit son propre paradis...

" Il y a aussi une si grande quantité d'oiseaux que c'est une chose surprenante et difficile à croire, car ils ne fuient point : on les tue à coups de bâton. Ces sortes d'oiseaux sont perroquets, dont il y a de trois ou quatre façons ou espèces ; tourterelles ; huppes ; ramiers ; perdrix (...)
Il y a ici une autre sorte d'oiseau qui est excellent et gros, qui se trouve toujours dans les montagnes tout seul ; on le prend avec les mains ; on le nomme solitaire " L. de Lespinay - 1671

Source : Etude Ornithologique de Nicolas Barré, Armand Barau et Christian Jouanin (1982)

Ici les récits qui ont été préservé (il y en a d'autres) parlent de la disparitions des quelques 300 espèces qui vivaient sur un département français : La Réunion, colonisée et dépoulliée de sa richesse en 300 ans.
Aujourd'hui, malgrés notre conscience et nos moyens, ce phénomène est toujours d'actualité...


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le terme écologie prend corps au cours du XIXème siècle, pour la première fois proposé en 1866 par le biologiste allemand Haeckel -(promoteur des idées de Darwin)- ce terme évolue dans tous les pays apportant les nouvelles notions phytosociologique et phytoécologique, les écosystèmes : la biocénose et l'essentielle pour aboutir à une conclusion dés la fin du XIXème siècle :

Les préoccupations environnementales prennent forme et la communauté planétaire s'inquiète du devenir de la biodiversité. Notre planète est fragile, les ressources s'épuisent.

Bien entendu, aprés la sonnette d'alarme, la situation redeviens paradoxale. L'écologie ne trouve alors plus de place dans les Universités françaises, les opportunités de carrières sont peu nombreuses, les recherches ne sont plus financées : la situation de la planète ne fais pas bon ménage avec la soif de l'homme. L'économie mondiale passe avant la santé publique.
Il n'est jamais bon d'être un homme qui annonce de mauvaise nouvelles, il n'est jamais bon d'interdire quelque chose qu'on a laisser entrer dans l'arène.

Je passe l'aire industrielle, les guerres, les conflits, les essais nucléaires, toutes erreurs humaines qui étaient montré du doigts, critiquées.
Je passe le combat acharné des Ong, des Associations, des citoyens pour obtenir des lois, des moratoires et des droits.

Je ne passerai pas ce chapitre :

Qui a promis qu'au XXIème siècle nous aurons un développement durable ? Plus de choix alternatifs ? Une meilleure qualité de vie ? Des aliments sains et sûre pour la santé ? Des voitures et des moyens de tranports moins polluants ? De nouveaux emplois ?
Un monde meilleur

Depuis plus de 30 ans, je lis, j'entend, j'écoute les mêmes combats, les mêmes problèmes :
les mêmes promesses. La société actuelle ne dois pas nous rendre aveugle.

Alors que nous écrivons, que nous signons des pétitions, que nous manifestons, que nous soyons écolo ou pas : nous ne sommes plus libre de nos choix.
Que va-t-il se passer pendant les élections ?
Nous voterons... Par élimination, par dépit, parce que les discours se répètent mais en attendant
:

-Le commerce mondiale continue et s'accoît, les signatures entre pays pour les prochaines fêtes commerciales se négocie à coût de milliard alors que nous attendons un développement durable
(C'est ce qui s'est passé pour l'autorisation des ogm en France... Il y avais belle et bien une grande majorité qui étais contre...
Seulement, la commission européenne l'a décidé autrement... Il fallait une majorité absolue.
Croyez vous que pour le "oui aux ogm" il y avais majorité absolue ? Des contrats aussi chers ne peuvent pas se perdre aussi facilement. Peu importe l'état d'un pays, l'essentiel est de faire affaire avec son voisin... pour éviter le conflit)

- Le Ministère de la santé veut investir quelque petit millions pour des études sur le sommeil, c'est bien, il y a effectivement des gens qui ont des troubles de sommeils qui s'aggravent... mais entre nous... la santé humaine n'a t elle pas d'autres problèmes plus grave à résoudre ? Ces troubles du sommeils ne sont ils pas la cause d'une société surmenée, d'une société défaillante ?
Fatigués nous sommes. Tous fatigués.
Le temps y joue... notre organisme n'a même pas le temps de s'adapter aux changements de saison qui s'accélère de plus en plus et qui plus est va s'aggraver.
Ne parlons pas de notre alimentation de plus en plus déplorable... Nous n'avons pas le choix.

Est cela la liberté, la démocratie?
Est ce cela le rôle des pouvoirs public ?

Selon un rapport de l'Insee, dans la majorité des cas, nous ne mourrons plus de vieillesse...
Ce sont les cancers qui nous attendent.
(J'ai d'ailleur vu qu'un sujet en parle...)
Bien entendu, la cause reste la même : la cigarette. J'en suis sûr... Mais on oublie le formaldheide, les organoétains, les phthalates, le nonylphénol, les muscs synthétiques, le E951 ou le E621, les E... et les gaz carboniques... Bref, tous sont présent, qu'on le veuillent ou non, dans notre environnement. C'est comme un non fumeur et un fumeur, un ogm et un non ogm... Tous ses produits sont responsables de l'augmentation :
des asthmes, d'Alzheimer, des troubles digestifs, des réactions allergiques, de la réduction des spermatozoïdes, des carences, des tumeurs, maux de tête, migraines, des calculs de la vessie et des reins, de l'hyperactivité des insomnies et donc des troubles du sommeil, des cancers etc etc...

Je ne suis pas pessimiste, ces faits, ses recherches sont des études qui date, qui sont prouvées et malheureusement... un vote ne changera pas tous cela n'est ce pas ?

- La déforestation... bah alors ? Ou en sommes nous ? Ha oui, on se bat pour des cacahuètes ? Comment ce fait-il que je vois toujours en 2007 des meubles en provenance d'amazonie, d'Indonésie ou encore d'Asie... à prix concurrenciel bien entendu, sans certification aucune, la biodiversité des forêts anciennes qui abritent des milliers de civilisations disparaît chaque jour au profit de qui ? Les consommateurs européens... Le Gouvernement lui, il scrute les sondages et subventionne la filière bois...
Tous ceci, ça n'arrangera pas la situation de notre climat... En première page dans les journaux mais c'est en dernier qu'on y pense... Oui... Plus de 30 ans que ces activités illicites sont dénoncées...

- Selon une estimation du CNRS, il y aurait en France prés de 300 000 sites pollués ! Un site a été dépollué en 1998 : Le stade de France, situé sur une ancienne usine à gaz, il était contaminé par les hydrocarbures : 60 millions de francs à l'époque ! :.)

Quand on veut vraiment, on peu faire les choses bien. Alors assez de blabla.

- Le chomage... il a diminué n'est ce pas ? Plus d'un l'aurait parié ! Cependant, une nouvelle forme de pauvreté s'accroît... les emplois précaires, les travailleurs pauvres... et n'oublions pas les chômeurs non inscris... Pour remédier à tous cela... La plupart des dépard en retraite qui auront lieu ces prochaines années... ne serons pas remplacés :.) et j'en passe

- Les poissons... où sont nos poissons ? C'est marrant, j'entend comme un echo... Un cris d'alarme qui avait été lancé dans les année 70, puis 80...

- Dans à peine 10 ans, les pays développés seront confrontés à de trés fortes restriction d'eau.
Les catastrophes climatiques et les canicules se feront plus importantes. Les pays les plus pauvres seront touchés en premiers.
L'augmentation de la température favorisant la fonte des glaces depuis 1950, la prolifération des virus sera plus importante. La perte d'une grande biodiversité.
Les pays n'ayant pas encore atteind un niveau d'hygiène adéquat seront touchés par des épidémies et des virus anciens, nouveau.
Des espèces animal vont migrer vers le nord, comme certainement des moustiques d'afrique.
Les nappes phréatiques seront épuisées et la population mondial sera confronté à divers pénurie (alimantation, eau, pétrol,gaz)
Les pluies acides et les tempètes ne seront pas le seul facteur des boulversement climatique (gelée soudaine, canicule pouvant aller jusqu'à 49 ou 50°C(si le protocole de kyoto est appliqué aujourd'hui!) , tsunami, disparition d'île et de certains littoraux, la neige sera de plus en plus rare jusqu'à ne plus apparaître vers 2050... à l'âge adulte d'un enfant qui naît aujourd'hui...)
Les 100 000 molécules chimiques qui s'ajoutent à ces phénomènes engendrent depuis 1960 une perte la capacité de reproduction. Dans 10 ans, l'homme aura perdu au moins 50% de ses spermatozoïdes...

Bref... la liste est longue. Et de plus, si les scientifiques ne peuvent préciser de date exact, c'est tous simplement parce que si un écosytème est touché, si une espèce disparaît... le processus s'accélère.


Nous avons tous nos mots à dire sur chaque misère du XXIème siècle

A Force de ne pas résoudre les problèmes un a un, d'autres s'ajoutent, d'autres s'aggravent... La civilisation humaine s'habitue à cette dégradation et ne se rend même plus compte que 10, 20...30 ans ont passé. Parce qu'un vote, une signature aurait dû changer tous ça...

De nature humaine, quand on fais une erreur... on évite de la recommencer.
Mais... j'ai le sentiment que nous sommes comme des moutons, esclave de la société moderne, nous sommes envahie par l'inconnue.
Toutes ces choses nouvelles, à vie réduite, à haute pollution.
Toutes ces choses surproduite, vendu en lot de 2 voir 3 parce que un des deux est obselète !
Toutes ces choses dont on se plaint, qu'on a pas demandé.
Tous ce gâchis pourquoi ?

Pour pimenter les élections... sans quoi il n'y aurais pas de sujet interessant !

Des programmes...
Les présidentielles.

Nous avons gagné la démocratie, les femmes ont gagné le droit de vote. Ne perdons pas ce que cela signifit vraiment. Ne votons pas inutilement parce qu'une tête ou un programme nous plaît.

Votons aprés un échange citoyens, un échange d'idées.
Votons pour le programme qui ne se base pas sur des petits conflits de société... des petits conflits qui naîssent et qui s'aggravent peut être à cause d'un discour qui veut que le reflet de la france soit celui ci.

Quel débat politique aujourd'hui pense au long terme ? Quel genre de politicien peu se moquer de cette critique situation ?
Qui n'est pas nouvelle.

Il y a des problèmes dans tous les domaines et le meilleur discour, c'est celui du peuple. Celui qui intèrieurement sait... d'où viens le problème.

Alors c'est par là qu'il faut commencer.

La planète ne supportera pas un mauvais choix cette année.
L'Hexagone doit être pionner.



Le Rassemblement des citoyens est important
Revenir en haut Aller en bas
Syn
Voyageur expérimenté


Nombre de messages : 119
Date d'inscription : 03/09/2005

MessageSujet: Re: Création de pétition [DÉRIVÉ]   Jeu 22 Fév 2007 - 17:39

Je n'ai rien à redire sur les problèmes liés à la biodiversité; C'est l'une des questions des plus graves à résoudre selon moi.

Il y d'autres point où je te rejoins mais pour le reste je crains que tu aies suivi comme un mouton (pour reprendre ta formule) tout ce que tu as lu ou entendu de la part de certains désinformateurs.

Quand les mouvements écologistes s'inquiètent de la disparition de nombreuses espèces et de la pertubation des écosystèmes, je ne peux qu'applaudir à leurs engagements mais lorsque ces derniers se mettent à parler de l'impact de nos sociétés sur les aspects sanitaires je constate qu'ils racontent souvent n'importe quoi.

Et je vois que tu reprends certaines âneries dans le reste de ton intervention.


Citation :
Selon un rapport de l'Insee, dans la majorité des cas, nous ne mourrons plus de vieillesse...
Ce sont les cancers qui nous attendent.
(J'ai d'ailleur vu qu'un sujet en parle...)
Bien entendu, la cause reste la même : la cigarette. J'en suis sûr... Mais on oublie le formaldheide, les organoétains, les phthalates, le nonylphénol, les muscs synthétiques, le E951 ou le E621, les E... et les gaz carboniques... Bref, tous sont présent, qu'on le veuillent ou non, dans notre environnement. C'est comme un non fumeur et un fumeur, un ogm et un non ogm... Tous ses produits sont responsables de l'augmentation :
des asthmes, d'Alzheimer, des troubles digestifs, des réactions allergiques, de la réduction des spermatozoïdes, des carences, des tumeurs, maux de tête, migraines, des calculs de la vessie et des reins, de l'hyperactivité des insomnies et donc des troubles du sommeil, des cancers etc etc...

Et voilà la vieille rengaine sur les additifs alimentaires qui repart de plus belle. "Ils" sont tous dans l'environnement en effet. Mais pas seulement : pour ton information le glutamate (E621) est présent dans ton corps naturellement (qu'il peut lui-même produire). Le simple critère de présence est d'utilité quasi nulle pour décider de la dangerosité d'une substance. Cela devient plus intéressant quand on se met à étudier les quantités (et d'autres facteurs à commencer par les seuils de toxicité quand ils existent). Tu cites aussi les phtalates, le lien suivant me rappelle les critiques que j'avais formulées ici même à l'égard de l'approche simpliste de Greenpeace laquelle consiste à se fonder sur cette ridicule dichotomie présence/absence:
http://www.phthalates.com/pressrelease/details/index.asp?id=7

Ensuite quand je lis "Tous ses produits sont responsables de l'augmentation :"des asthmes, d'Alzheimer, des troubles digestifs,...", je peux d'abord dire que ce n'est pas la première fois que je lis de pareilles inepties (au passage te rends-tu compte de l'amalgame lamentable que tu fais dans ta formulation où tu mets toutes les substances que tu viens d'énumérer dans le même panier?).

Citation :

Je ne suis pas pessimiste, ces faits, ses recherches sont des études qui date, qui sont prouvées et malheureusement... un vote ne changera pas tous cela n'est ce pas ?

Non cela n'est pas prouvé; peut-être répètes-tu les inepties du professeur Belpomme qui est assurément meilleur cancérologue qu'épidémiologiste..

Citation :
Ne parlons pas de notre alimentation de plus en plus déplorable...

Si tu fais dans le jean-Pierre Coffe en mettant l'accent sur les critères gustatifs pourquoi pas (quoique je ne suis pas certain que les paysans d'il y a 200 ans étaient mieux lotis sur ce plan-là non plus). Mais j'aurais plutôt tendance à penser, au vu de la teneur de ton discours, que tu fais le lien avec les effets sur la santé, ce qui signifierait que ton propos est tout aussi infondé qu'erroné. J'imagine alors que tu dois avoir des preuves solides pour étayer cela, n'est-ce pas?

Citation :
la santé humaine n'a t elle pas d'autres problèmes plus grave à résoudre

Certainement oui, notamment par rapport aux exemples que tu as évoqués.

Il faut en effet peser le pour et le contre pour essayer de discerner les problèmes les plus préoccupants ou plus urgents. Mais cette attitude est malheureusement beaucoup trop rare quand il s'agit de porter son attention à l'intérieur de chacune des situations. Le chlore est suspecté de provoquer des cancers? banissons-le, comme cela (en vertu du principe de précaution) on n'aura pas de souci à se faire. Sauf que lorsque on se met à raisonner ainsi on a le résultat suivant : épidémie de choléra au Pérou suite à une suspension de la désinfection de l'eau potable par le chlore (19 000 morts - combien de morts auraient été évitées sans cette décision stupide?)
Autre exemple le DDT qui sauve des vies dans les zones infestées par la malaria mais qui fut suspecté hâtivement d'effets sanitaires néfastes. Mais même si ces derniers étaient avérés, le dilemme demeurerait entre d'un côté le risque (de cancer par exemple) et la possibilité de sauver de nombreuses vies. On pourra rétorquer qu'il n'y a qu'à se tourner pour plus de sûreté vers des solutions alternatives (autres substances, vaccins). Mais là aussi il serait très facile en s'inspirant de l'absence de rigueur de nombreux activistes écologistes de trouver l'étude x ou y qui fait craindre l'existence d'un risque potentiel d'un effet secondaire pour ce vaccin ou pour ce nouvel insecticide et on repartirait de plus belle pour se passer de ces solutions en vertu du principe de précaution.
Le DDT a été ultilisé de manière abusive dans les années 50 dans l'agriculture. Ces excès furent condamnés à juste titre mais certains considérèrent par la suite que ce produit présentait un danger quelque soient les usages et les doses employés. La lutte anti-malaria requérait très peu de DDT en comparaison de l'usage purement agricole, mais cela n'empêcha certains activistes obtus de militer pour son bannissement total, exemple de plus d'une logique binaire présence/absence qui ne s'embarasse pas de subtilités et qui n'a que faire d'une approche pondérée (consistant à peser le pour et le contre) tenant compte également des aspects largement positifs de l'utilisation d'une substance comme le DDT.




Citation :

Les pluies acides et les tempètes ne seront pas le seul facteur des boulversement climatique (gelée soudaine, canicule pouvant aller jusqu'à 49 ou 50°C(si le protocole de kyoto est appliqué aujourd'hui!) , tsunami, disparition d'île et de certains littoraux, la neige sera de plus en plus rare jusqu'à ne plus apparaître vers 2050...

Tsunami, facteur de boulversement climatiques???
Citation :

(C'est ce qui s'est passé pour l'autorisation des ogm en France... Il y avais belle et bien une grande majorité qui étais contre...
Seulement, la commission européenne l'a décidé autrement... Il fallait une majorité absolue.

Une fois que l'on a subi (par média et internet interposé) la désinformation incessante des anti-OGM les plus radicaux il ne faut pas s'étonner que la majorité soit contre les OGM. Et quand bien même ce serait le contraire je resterais farouchement opposé à ce qu'une question comme celle de l'inocuité ou non des OGM se décident à la majorité. On ne décide pas de la véracité d'une question factuelle par un vote. Bien sûr rien dans tes lignes ne montre que tu penses à de tel critères de décision dans le débat OGM, si il s'agit plutôt de choix de société, je comprends que la participation démocratique ait son mot à dire, mais la frontière est flou à mes yeux. Toutes ces questions de natures diverses étant liées je ne sais comment situer la limite à partir de laquelle il devient inacceptable de se fonder sur un vote à la majorité pour trouver des réponses à nos interrogations. (exemple, aurait-il été pertinent de demander démocratiquement: faut-il se passer du DDT pour lutter contre la malaria?)


Citation :
Il y a des problèmes dans tous les domaines et le meilleur discour, c'est celui du peuple. Celui qui intèrieurement sait... d'où viens le problème.

Je n'en suis pas aussi sûr que toi, et pour tout dire cette conception de la démocratie aurait plutôt tendance à m'effrayer..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Création de pétition [DÉRIVÉ]   Dim 25 Fév 2007 - 21:10

Tout d'abord, j'évite d'agir comme le mouton et j'analyse mes sources avant de dire n'importe quoi.

- Le E621 est effectivement du glutamate monosodique, ce n'est pas parce qu'une substance est présente naturellement dans le corp ou dans la nature que l'on doit en abuser. La surconsommation d'un élément amène (logique) un déréglement... pas besoin d'avoir fait mat sup pour la comprendre.
En fait cet additif est un neurotoxique !

- Les écologistes éxagèrent ?
Pardons ? Mais tu sais qu'il y a 30 ans des gens parlait comme toi, pas seulement sur les écolos mais aussi sur les études scientifiques... A force d'avoir minimisé les impacts de nos activités sur les écosystèmes, nous en sommes rendu au point suivant : IL y a trop trop trop de problèmes à résoudre... et oui... les processus du déréglement climatique s'accélère faute d'une telle bétise humaine.

- Les Phtalates...
Tout d'abord, le liens que tu me donnes -(vantant les mérites des phtalates dans notre environnement)- provient de l'ECPI... je ne pense pas que ce soit les 1er à dénoncer leur nocivité sur la santé... C'est comme le rapport de Monsanto sur la non dangorosité des ogm...
Mes sources proviennent de Greenpeace, de l'Insee, l'Afssa, l'OMS, WWF... et j'en passe.

http://mailgate.dada.net/europa/europa.novas/msg01350.html

Ce n'est pas parce que tu n'aimes pas les actions d'une associations que tu dois automatiquement dénigrer ses recherches scientifiquement prouvé...

Pour ce qui est de tous ces produits chimiques, que ce soit ce Emachin, le phtalate ou les DDT... Ils sont bien trop nombreux et leur assimilation apportent bel et bien des soucis sérieux sur notre santé... Enfin bref, tu prend un élément et tu l'associe à un autre... nous avons un jolie cocktail... Et oui, la santé humaine n'est pas bonne à voir et le bilan sur tous ces produits apportent bien une élévation des problèmes de cancers... etc etc etc

Ensuite, je ne répète pas les inepties de ton professeur Belpomme ou du soit disant Jean Pierre Coffe, ne prend pas ton cas pour une généralité et fais comme moi... bannis ton télévisuer de la maison il ne t'apporte que des idées reçues. Constate les faits par toi même.

Depuis plus de 6 ans que j'étudis la question des problèmes liés aux faiblesses humaines, que je navigue ou non, je lis, j'analyse et me déplace fortement. Que ce soit un Jean Marie Pelt, un pro OGM ou Nucléaire, WWF Greenpeace, le CNRS, la DDE et j'en passe des tonnes, il est scientifiquement prouvé ce que j'écris sur ces pages et j'évite de me fixer à une seule et unique source pour avancer ma thèse...

Bref, les molécules, aprés 10-20 ans d'expositions, on a une montée en flèche des problèmes de cancer qui s'aggravent bien entendu avec le tabac... et la pillule.

Le comportement humain est accablant quand il s'agit de dénoncer ses faiblesses.

Je pense que ton épidémie de choléra au Pérou relève bien plus d'un manque d'hygiène comme tous ces nouveaux virus qui apparaissent soudainement dans des exploitations industrielles de 100 000 à 300 000 têtes au m2 ! Cette exagération n'est qu'une métaphore de l'absurdité humaine et malheureusement ce sont les pays pauvres et les familles modestes qui en payent le prix.
Pour ne plus avoir besoin de chlore commençons d'abord par ne plus polluer nos eaux.

Le DDT pesticide agricole qui a été interdit par la Convention de Stockholm est fortement cancérigène et mutagène... Il fait parti des polluants organiques persistant qui résistent à la biodégradation et s'accumule dans nos tissus graisseux... Bien entendu, avec ces congénères il est responsable des pertubations hormonales que l'on retrouve chez d'innombrables espèces (analyse de sang) ainsi, des crocodiles, des goeland, les baleines, les ours polaires... etc paient nos dégats en étant en déclin à cause des dommages qui leurs sont infligés (mutagène,
Par exemple, en Floride, on a découvert que les Alligators ne se reproduisaient plus... Alors on a fait des recherches et il s'est avéré que tout allé bien sauf un petit détail, les mâles présentaient des anomalies, en fait certains mâles se féminise, c'est l'ovocite, les testicules des mâles produisent des hormones femelles ! Et vice verca... C'est pareil pour le Goëland, on a retrouvé dans un nid 3 oeufs qui n'arrivaient pas à éclore et dans un autre nid 6 oeufs ! C'est un problème puisque les Goëlands ne pondent que 3 oeufs (en temps normal !), en fait parmis les 6 oeufs il y avait 2 femelles... pacsées... !
C'est la même chose pour les Tortues, les Belouga en Antarctique et d'innombrables oiseaux !

Tout cela s'explique : Les Pesticides. Utilisé pour le paludisme ou dans l'agriculture il est disséminé par le vent et se répand partout... jusqu'au Pôle Nord. Le Pôle Nord est devenu le site le plus pollué ! Car tout se dirige là bas !
Les pesticides c'est aussi un impact grave sur la sexualité des hommes !

Dans ton exemple sur la malaria, c'est facile, les pouvoirs publics utilisent ce qu'il y a de plus simple et de moins onéreux pour eux... As tu déjà été dans ce genre de pays pour croire que ce qu'il attendent vraiment c'est un traitement chimique au DDT pour éliminer leurs soucis !! Crois tu qu'ils ont demandé "on veut du DDT !" ils ne savent pas ce que c'est et font tout simplement confiance aux pays développé... Belle connerie.
Ce n'est qu'une façon de se donner patte blanche pour ne pas avvoir à financer de recherche.
L'essentiel serai de comprendre pourquoi et comment ces épidémies ou ces virus arrivent afin que cela ne se reproduise pas.. Ce n'est en éliminant touts vies organiques qu'on va éliminer le problème. Au contraire on aggrave la situation... Tes propos sur la bataille des activistes est décevante. Crois tu qu'un activiste qui veut que ces pays recoivent autre chose que du DDT comme remède à leur souffrance soit ilogique ? Tu critiques tous les combats qui ont menés à dénoncé des pratiques illégales dans les pays pauvres et des pratiques que l'on retrouve impunément dans nos assiettes aujourd'hui. Renseigne toi sur le DDT, les PCB, le DEHP etc avant d'attaquer en m'accusant de fournir des propos infondés ou je ne sais quoi.

Pour finir, je ne pense pas non plus que nous soyons encore en pays démocrate... liberté égalité fraternité ???

Quand je dis que le meilleur discour est celui du peuple c'est tout simplement parce que à par lui, il reste les pouvoirs publics pour faire les choses ???
Seule les consommateurs ont un pouvoir qu'ils ont oubliés et qu'ils négligent à tout va en profitant d'une société qui nous gavent de conneries comme des oies.
J'espèrais un discours fondé sur un échange d'idée et de solutions, non sur une bataille qui encore une fois, laisse stagner les choses au point 0.

PS je préfère resté sans commentaire sur ta réflexion ogm... je ne vois toujours pas ce qu'il apporterai de bien à notre monde.
Revenir en haut Aller en bas
Syn
Voyageur expérimenté


Nombre de messages : 119
Date d'inscription : 03/09/2005

MessageSujet: Re: Création de pétition [DÉRIVÉ]   Lun 26 Fév 2007 - 0:37

Citation :
- Le E621 est effectivement du glutamate monosodique, ce n'est pas parce qu'une substance est présente naturellement dans le corp ou dans la nature que l'on doit en abuser. La surconsommation d'un élément amène (logique) un déréglement... pas besoin d'avoir fait mat sup pour la comprendre.
En fait cet additif est un neurotoxique !

Précédemment je n'ai rien vu d'autre que le vague critère de présence quand tu as évoqué le glutamate. Content de remarquer que tu nuances à présent ton propos précédent en amenant un critère quantitatif ("la surconsommation"). J'attends maintenant tes preuves qui montrent le lien de cause à effet avec l'augmentation "des asthmes, d'Alzheimer, des troubles digestifs, des réactions allergiques, de la réduction des spermatozoïdes, des carences, des tumeurs, maux de tête, migraines, des calculs de la vessie et des reins, de l'hyperactivité des insomnies et donc des troubles du sommeil, des cancers etc etc..."

Citation :

- Les Phtalates...
Tout d'abord, le liens que tu me donnes -(vantant les mérites des phtalates dans notre environnement)- provient de l'ECPI... je ne pense pas que ce soit les 1er à dénoncer leur nocivité sur la santé... C'est comme le rapport de Monsanto sur la non dangorosité des ogm...
Mes sources proviennent de Greenpeace, de l'Insee, l'Afssa, l'OMS, WWF... et j'en passe.

J'ai indiqué ce lien pour illustrer l'idée que le critère de présence n'apporte à lui seul rien d'intéressant. Ta réponse sur le glutamate montre bien (et là je te suis) que la question des quantités apporte des informations plus intéressantes.

Mais voilà que tu ressors un lien (par ailleurs que je connais déjà et dont il avait été question sur ce forum si je me souviens bien [NB:au fait la fonction recherche du forum ne marche pas]) qui nous fait retomber dans la dichotomie présence/absence (et de nouveau les critères quantitatifs retombent aux oubliettes):

http://mailgate.dada.net/europa/europa.novas/msg01350.html

Citation :
Les résultats révèlent la présence d'un total de 55 agents chimiques,
soit une moyenne de 37 produits par individu. Le ministre le moins
contaminé a dans son organisme 25 produits chimiques, le plus mal en
point en ayant 43, selon le WWF, qui ne donne pas de classement nominal.
"Les produits trouvés dans le sang des ministres sont utilisés dans les
canapés ignifugés, les poêles à frire anti-adhésives, les boîtes à pizza
qui résistent au gras, le PVC souple, les parfums et les insecticides.
Certains sont interdits depuis des décennies mais d'autres sont toujours
utilisés aujourd'hui", selon le communiqué.

Ce passage est d'un intérêt quasi nul. Ignorer les quantités mesurées est totalement stupide. De quoi espères tu me convaincre sinon avec cet article?



Citation :
Pour ce qui est de tous ces produits chimiques, que ce soit ce Emachin, le phtalate ou les DDT... Ils sont bien trop nombreux et leur assimilation apportent bel et bien des soucis sérieux sur notre santé... Enfin bref, tu prend un élément et tu l'associe à un autre... nous avons un jolie cocktail... Et oui, la santé humaine n'est pas bonne à voir et le bilan sur tous ces produits apportent bien une élévation des problèmes de cancers... etc etc etc

Pour ce qui est de faire des associations étranges et non moins infondées jette donc de nouveau un coup d'oeil à ce que tu avais écrit avec ta phrase qui commençaient par "tout ces produits sont responsables de l'augmentation :".


Citation :

Le DDT pesticide agricole qui a été interdit par la Convention de Stockholm est fortement cancérigène et mutagène...



Je parle du DDT en tant qu'agent de lutte anti-paludéenne. Que viennent faire ces considérations sur l'usage agricole alors que cette même convention n'interdit pas l'usage du DDT pour combattre le paludisme?

(Au passage dire que le DDT est fortement cancérigène est une ânerie de plus.. )

Ce qui est important c'est de voir les effets sanitaires du DDT avec le dosage qui est employé dans la lutte contre la malaria, non en se focalisant sur les quantités utilisée en agriculture
:
"L’impact écologique de l’utilisation du DDT dans l’agriculture n’est pas du tout comparable à celui de son utilisation dans la lutte contre la malaria. La pulvérisation des murs intérieurs des habitations demande 2g de DDT par m2 une ou deux fois par an, soit approximativement 470g pour une grande maison. Une grande partie de ce DDT restera sur place et ne rejoindra jamais le circuit écologique. Par comparaison, un seul champ de 40ha de coton requiert 795kg de DDT par saison agricole - soit pas moins de 1700 fois plus de DDT - dispersés directement dans la nature19. On estime, qu’avec la quantité utilisée pour traiter l’équivalent d’un champ de coton de 4km2, on peut pulvériser de DDT toutes les habitations à haut risque d’un petit pays comme la Guyane20.

En clair, ce sont les utilisations du DDT dans l’agriculture qui sont un danger écologique majeur et qui doivent être interdites sans délai. Il y a beaucoup moins d’urgence à en interdire l’utilisation en Santé Publique, et cette dernière éventualité, quoique souhaitable, peut être repoussée sans danger jusqu’à ce que des solutions de remplacement au DDT satisfaisantes soient trouvées et mises en œuvre. Faire autrement, ou assigner à l’élimination du DDT une date limite qui pourrait expirer avant la mise en œuvre de solutions de remplacement, serait mettre en péril la santé des peuples Africains dans un but purement ´ environnementaliste ª.


Source : Malaria foundation
http://www.malaria.org/DDT_French.html




Citation :

Il fait parti des polluants organiques persistant qui résistent à la biodégradation et s'accumule dans nos tissus graisseux...

Pourquoi ne serais-je pas au courant de cela? comme si les propos que j'ai tenu précédemment sur le DDT impliquaient pour toi une ignorance fondamentale de cette question..

Citation :
Bien entendu, avec ces congénères il est responsable des pertubations hormonales que l'on retrouve chez d'innombrables espèces (analyse de sang) ainsi, des crocodiles, des goeland, les baleines, les ours polaires... etc paient nos dégats en étant en déclin à cause des dommages qui leurs sont infligés (mutagène,
Par exemple, en Floride, on a découvert que les Alligators ne se reproduisaient plus... Alors on a fait des recherches et il s'est avéré que tout allé bien sauf un petit détail, les mâles présentaient des anomalies, en fait certains mâles se féminise, c'est l'ovocite, les testicules des mâles produisent des hormones femelles ! Et vice verca... C'est pareil pour le Goëland, on a retrouvé dans un nid 3 oeufs qui n'arrivaient pas à éclore et dans un autre nid 6 oeufs ! C'est un problème puisque les Goëlands ne pondent que 3 oeufs (en temps normal !), en fait parmis les 6 oeufs il y avait 2 femelles... pacsées... !
C'est la même chose pour les Tortues, les Belouga en Antarctique et d'innombrables oiseaux !
Tout cela s'explique : Les Pesticides. Utilisé pour le paludisme ou dans l'agriculture il est disséminé par le vent et se répand partout... jusqu'au Pôle Nord. Le Pôle Nord est devenu le site le plus pollué ! Car tout se dirige là bas !
Les pesticides c'est aussi un impact grave sur la sexualité des hommes !


Ne crois pas non plus que je découvre ces arguments stupides. J'ai déjà débattu des effets sanitaires du DDT avec des intervenants qui m'ont envoyé liens sur liens pour essayer de montrer tous les effets "terribles" de ce produit.
Alors je vais le répéter une é-nième fois : quand on veut mettre en évidence un usage risqué d'une substance, il faut savoir de quelles quantités on parle. L'usage agricole du DDT peut exposer les populations et les écosystèmes à des quantités dont je ne nie pas qu'elles peuvent être néfastes. Mélanger tout en évitant de s'interroger sur les effets à faible dose du DDT dans la SEULE lutte anti-malaria est une approche inacceptable.



Citation :
Dans ton exemple sur la malaria, c'est facile, les pouvoirs publics utilisent ce qu'il y a de plus simple et de moins onéreux pour eux... As tu déjà été dans ce genre de pays pour croire que ce qu'il attendent vraiment c'est un traitement chimique au DDT pour éliminer leurs soucis !! Crois tu qu'ils ont demandé "on veut du DDT !" ils ne savent pas ce que c'est et font tout simplement confiance aux pays développé... Belle connerie.

"Traitement chimique", où est le problème? Le sous-entendu est-il que si c'est naturel alors c'est mieux?
C'est moins onéreux aussi pour les pays qui doivent combattre le paludisme. Je ne ferais pas plus de commentaire sur ce paragraphe consternant et non moins choquant mais que je peux excuser par un manque d'information abyssal sur ce problème.

Citation :
L'essentiel serai de comprendre pourquoi et comment ces épidémies ou ces virus arrivent afin que cela ne se reproduise pas.. Ce n'est en éliminant touts vies organiques qu'on va éliminer le problème.

Toujours autant à côté de la plaque avec tes amalgames! Si évoquer la lutte anti-paludéenne t'amène à ce genre de remarque sur la vie organique..
Allez on répète encore:
Le DDT pour l'agriculuture, pas besoin
Le DDT contre le paludisme: faibles doses, impact négatifs faibles voire nul sur les écosystèmes et sur la santé.

Citation :
Au contraire on aggrave la situation... Tes propos sur la bataille des activistes est décevante.

Lis d'abord plus attentivement ce que j'écris et après on en rediscute.


Citation :
Crois tu qu'un activiste qui veut que ces pays recoivent autre chose que du DDT comme remède à leur souffrance soit ilogique ?

Je te recommande très vivement la lecture du texte de la malaria foundation indiqué plus haut. Il faut diversifier les angles d'attaques et ne pas se priver de solutions efficaces. Je parle des activistes qui refusent le DDT quelque soit la dose et l'usage et qui réussissent à imposer cette vision des choses. Ces gens là sont tout simplement des intégristes.


Citation :
Tu critiques tous les combats qui ont menés à dénoncé des pratiques illégales dans les pays pauvres et des pratiques que l'on retrouve impunément dans nos assiettes aujourd'hui.
J'ai dit "souvent" (et non toujours") quand j'ai dénoncé les dérives sur les questions sanitaires; essaye de me lire plus attentivement..


Citation :
Renseigne toi sur le DDT, les PCB, le DEHP etc avant d'attaquer en m'accusant de fournir des propos infondés ou je ne sais quoi.

La réponse que tu as fournie sur le DDT est sans surprises, à l'image des "opposants" à qui j'ai déjà eu affaire sur cette question et qui croient à chaque fois m'apprendre quelque chose de fondamental au sujet de ce produit.


Et hélas oui tes propos sont infondés, ce n'est pas une accusation c'est un constat...


Et pour finir quelques remarques:
J'ai l'habitude également de varier mes sources et si tu me voies dénigrer autant les mouvements écologistes c'est aussi parce qu'il me suffit de constater le peu de rigueur avec laquelle certains formulent leurs conclusions (et pour cela nul besoin d'aller voir ailleurs dans le camp "opposé").

Citation :
Pardons ? Mais tu sais qu'il y a 30 ans des gens parlait comme toi, pas seulement sur les écolos mais aussi sur les études scientifiques... A force d'avoir minimisé les impacts de nos activités sur les écosystèmes, nous en sommes rendu au point suivant : IL y a trop trop trop de problèmes à résoudre... et oui... les processus du déréglement climatique s'accélère faute d'une telle bétise humaine.

La destruction des écosystèmes à l'échelle planétaire est un problème très grave. Les conséquence d'un excès de précaution sont très graves aussi comme le fait de se priver du DDT. Certains estiment les conséquences de ce choix erroné à des dizaines de millions de victimes.

Tant que tu n'auras pas intégré l'idée qu'il faut soupeser les avantages et les inconvénients d'une décision cette discussion ne sera pas prête d'avancer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Création de pétition [DÉRIVÉ]   Mar 27 Fév 2007 - 21:48

Puisque je ne t'apprend rien et que tu sais tous, dans ce cas, tu ne dois pas ignorer que l'être humain n'a que faire d'une dose maximal... Crois tu qu'en autorisant le DDT pour lutter contre la malaria il y aura suffisamment de contrôle au sein d'un pays qui manque cruellement d'un peu de tous...
Rien qu'en France, un contrôle sur 10 (et encore) est effectuer faute de moyens financier. Pour un département entier par exemple, il n' y a qu'un seul agent pour contrôler la qualité de l'eau et le respect des lois environnemental sur l'utilisation des produits chimiques.
Heureusement, pas mal d'agriculteur respect ces études (faute de préconiser des solutions alternatives comme la lutte biologique) mais pas tous, et elles ont pris du temps avant d'entrer dans les moeurs de certains (qui y vois avant tous une économie financière à utiliser moins d'intrants)...


Bref, alors que le DDT a été interdit pour des raisons que tu sais... Il ne l'est pas pour lutter contre la malaria...
Pourquoi ?
Et bien tout simplement parce que l'on ne veut pas étudier d'autres solutions. Je vais me répéter, mais à chaque problèmes qu'un pays rencontre (épidémie, invasion...) il est bien plus facile de le bombarder de produits toxique, détruisant alors l'équilibre du milieu. La population local se verra alors avec un problème de malaria peut être résolue..??. pour combien d'année ? Car aprés tout, il ne leur restera plus rien... en dehors de la contamination des sols et des eaux... comme je disai, " Il fait parti des polluants organiques persistant qui résistent à la biodégradation et s'accumule dans nos tissus graisseux..." mais tu n'arrives à comprendre cela. Et ce, quelqu'en soit la dose.


Tes propos sont incohérents et tes arguments pour traiter les activistes d'intégriste me font rire.
Tu ne veux pas admettre certains fait parce que tu es omnibulé par le DDT mais pas encore assez bien informé.

Avant dans revenir au DDT, j'aimerai préciser que tes méthodes "dure à cuire" concernant le "je veux d'autres preuves" je crois pas à ça...et tes diverses formulations... portent sur des études qui, à preuve du contraire, n'ont jamais pu apporter de résultat moin alarmant sur les méthodes diverses que j'ai pu énumérer dans le sujet (qui ne traite pas que du DDT)
Tu le dis toi même sans t'en rendre compte (relis toi)

Mais tu dis aussi beaucoup de choses. Tu sort des sujets interessant qui font preuve de recherche mais tu manque un peu de logique. Alors pour l'augmentation des problèmes de santé (asthme cancer etc etc etc), oui, cest un fait qui reste PROUVER on est d'accord
Pour ce qui est du lien de cause à effet :

Comment expliquerais tu le fait que le sperme humain par exemple se soit appauvrit de 50% depuis les années 60 ?
La présence de la dite molécule qui ne fait pas du tout bobo se trouve dans le sang d'innombrable espèces présentant des modifications hormonales....
Les femmes pensont à elles, la beauté paie pour nos incontournables foutaises sur la non dangeurosité des phtalates, des musc de synthèse, le nonylphénol...
Depuis le combat acharné des asso et ogn qui ne se sont jamais fait entendre là dessus... Je ne pense pas que les problèmes de santé est diminués, bien au contraire... et si les espèces animales qui se trouvent de l'autre coté du globe présentent des problèmes similaires aux notres c'est bien parce que dans leur sang on y trouve notre belle défailllance en matière de gestion et de connaissance des molécules chimiques...

Passons

moi :" Il fait parti des polluants organiques persistant qui résistent à la biodégradation et s'accumule dans nos tissus graisseux... "

toi
- "Pourquoi ne serais-je pas au courant de cela? comme si les propos que j'ai tenu précédemment sur le DDT impliquaient pour toi une ignorance fondamentale de cette question.."


- "Le DDT pour l'agriculuture, pas besoin
Le DDT contre le paludisme: faibles doses, impact négatifs faibles voire nul sur les écosystèmes et sur la santé."

que veut dire faibles... voir nul ? Sur les ecosystèmes et la santé ? Non mais je rêve !! Si tu es au courant que le DDT n'est pas biodégradable, que celui a été mis sur la liste rouge de la convention de Stockholm c'est parce que les preuves (et il en faut croit moi pour s'attaquer à l'industrie chimique) sont assez convainquante.
Si le DDT est un polluant organique persistant, ça veut dire que par bioaccumulation il entre dans la chaîne alimentaire et eux ne s'en détache plus jamais !!! Pourquoi ? Ils adorent les tissus graisseux et le célèbre DDT est toxique à faible dose comme les autres molécules qui font partie de cette même liste...!!!! (Les populations d'Inuits en paie le prix et tu veut l'infliger ailleurs ?)


- "C'est moins onéreux aussi pour les pays qui doivent combattre le paludisme."

(j'ajouterai ici pour cette réflexion, qu'on insère toujours un critère économique pour les pays pauvre quand il s'agit de leur apporter des solutions efficaces et durable. L'argent a toujours été un mur désastreux entre le bien et le mal, faire le bon choix ne doit plus représenter un coût quand il s'agit de sauver des vies. Ca, les européens ne l'on toujours pas compris)


- "si tu me voies dénigrer autant les mouvements écologistes c'est aussi parce qu'il me suffit de constater le peu de rigueur avec laquelle certains formulent leurs conclusions (et pour cela nul besoin d'aller voir ailleurs dans le camp "opposé")."

( Je ne suis pas écolo, je suis réaliste.
Parce que certains s'expriment un peu mal, tu mets tous le monde dans le même panier. Radical
Je pense que si tu dénigre autant les écologistes, c'est parce que d'une part ta définition de l'écolo n'est pas encore au point et que d'autre part, tu agis encore comme un individualiste qui prend déjà parti. Ton opinion fait déjà parti d'un côté de la barre et non celle qui est la plus juste, quand on se soucis reellement de la santé publique, on protège en premier son nid. Je pense que les écologistes auxquelles tu penses, ceux que tu accuses d'avoir instaurer un doute sur les procédés d'utilisation du DDT font le même combat que les associations qui se battent pour lutter contre le paludisme. Il s'agit de sauver l'Afrique en général et non d'écouter les solutions des pouvoirs publics qui n'ont qu'une envie : fermer le dossier et boucler l'affaire des problèmes en afriques...)


- " La destruction des écosystèmes à l'échelle planétaire est un problème très grave. Les conséquence d'un excès de précaution sont très graves aussi comme le fait de se priver du DDT. Certains estiment les conséquences de ce choix erroné à des dizaines de millions de victimes."

(Tu admet que nos écosystème se trouvent dans une situation critique et tu n'apporte aucune solutions que des hypothèses erronés ou émanant de l'industrie chimique.)


Bref, il y a bien trop de répétition et de choses qui tourne en rond à cause d'un produit que tu vante les mérites.
Le DDT s'est dangereux et il y a d'autres solutions, seulement toi tu reste buter à la solution qui n'en a jamais été une pour sauver des vies.
Alors que ces peuples ont des besoins fondamentaux en matière d'hygiène, de santé et d'alimentaion, tu prônes les firmes qui profitent de ses terres nouvelles pour en faire leur propre bénéfice, un bénéfice qui d'ailleurs ne voit jamais le jour quand il s'agit de leur permettre d'avoir un hopital ou des traitements adéquat. Ton DDT a déjà beaucoup tué et quand tu reviendras à la raison je me ferai un réel plaisir de prolonger un débat avec toi qui aménerai à d'autres solutions.



- "Tant que tu n'auras pas intégré l'idée qu'il faut soupeser les avantages et les inconvénients d'une décision cette discussion ne sera pas prête d'avancer. "

??? Je ni vois aucuns avantages sur le DDT ...
Quels sont les autres solutions que tu aurais à proposer ?


On peut combattre le vecteur du paludisme (l'anophèle femelle) par plusieurs moyens de prévention qui peuvent s'avérer efficaces s'ils sont bien mis en œuvre.

Le véritable problème de cette prévention est le coût souvent trop élevé pour les populations touchées qui ne peuvent donc se l'approprier du fait de leur pauvreté. En effet, elle peut être efficace chez les voyageurs mais les pays pauvres qui sont les principales victimes de cette maladie ne peuvent organiser d'actions très efficaces pour lutter contre ce fléau.

Deux modes de prévention sont appliqués dans les pays concernés. Ils visent d'une part à protéger les populations contre les piqûres de moustique et, d'autre part, à éliminer ces derniers par la mise en place de moyens divers. Le but principal de cette prophylaxie est de limiter la population de moustiques vecteurs de la maladie et ainsi de tenter d'éradiquer ce fléau.

Dans les années 1960, la principale méthode utilisée pour éradiquer les anophèles femelles était l'utilisation massive d'insecticides (le plus utilisé étant le DDT (Dichloro-Diphényl-Trichloréthane)). Cette méthode porta ses fruits dans de nombreuses régions où le paludisme fut totalement éradiqué. Malheureusement, l'utilisation intensive du DDT a favorisé l'apparition d'espèces de moustiques résistants. Cette résistance a été nommée KDR (Knock Down Resistance : résistance à l'effet de choc). En outre, le DDT peut engendrer intoxications et maladies dans la population.

Pour remplacer le DDT, qui s'avérait dangereux et de moins en moins efficace, des moyens alternatifs ont été déployés afin de combattre le vecteur du paludisme :

des mesures d'assainissement : assèchement des marais, drainage des eaux stagnantes où se développent les larves des anophèles ;
lutte anti-larvaire par épandage de pétrole et utilisation d'insecticides solubles répandus à la surface des eaux stagnantes, pour tenter de limiter les naissances d'anophèles. On peut aussi ensemencer des eaux avec des prédateurs des anophèles (poissons, mollusques) ;
utilisation d'insecticides à petite échelle : pulvérisation d'insecticides intradomicilaires (pyréthrinoïdes) dans les habitations (chambres à coucher, imprégner les moustiquaires de pyrèthroïde…) ;
recours à des poissons (tilapia, guppy, gambusie, Aphanius) qui mangent les larves de moustique ;
dispersion de mâles anophèles stériles dans la nature ;
interventions génétiques sur les espèces vectrices.
Malheureusement, ces mesures ne sont efficaces que sur un territoire limité. Il est très difficile de les appliquer à l'échelle d'un continent tel que l'Afrique.

Dans une moindre mesure, il est possible d'éviter les piqûres d'anophèles par des mesures mécaniques, physiques et chimiques :

installation de moustiquaires imprégnées d'insecticide pour dormir à l'abri des piqûres éventuelles ;
installation d'air conditionné dans les habitations pour faire baisser la température ;
port de vêtements amples et longs après le coucher du soleil ;
éviter les promenades après le coucher du soleil ;
application de crème répulsive sur la peau ou les vêtements au coucher du soleil ;
Le dernier moyen mis en application est beaucoup plus ciblé. En effet il ne s'applique qu'aux femmes enceintes, et il a pour but de permettre aux nourrissons de naître en bonne santé et non avec un poids trop faible ou encore atteint de nombreuses maladies comme le paludisme placentaire, l'anémie grave et la malformation du bébé.

Afin de prévenir et d'empêcher de grosses complications, une prise en charge globale qui comporte une prévention de l'infection palustre et la protection sanitaire a été mise en place. Cette action a pour but de limiter les infections et leurs conséquences pouvant être très graves pour l'enfant et pour la mère. Il s'agit notamment de l'utilisation d'antipaludéens, soit à titre prophylactique, soit comme traitement intermittent, et du recours éventuel à la moustiquaire imprégnée d'insecticide.

Il a été prouvé que dans les zones d'endémies, une prévention efficace du paludisme pendant la grossesse permet de réduire l'incidence d'anomalies comme un faible poids à la naissance ou une anémie maternelle grave (diminution de la concentration en hémoglobine du sang (en dessous de 0,13 g/ml chez l'homme et de 0,12 g/ml chez la femme)).

L'application de ces quelques règles suffirait à faire baisser considérablement le nombre de personnes touchées par cette maladie et ainsi le nombre de victimes. Malheureusement ces pays sont trop pauvres et ne disposent pas d'assez de moyens pour les appliquer. La plupart des habitants n'ont même pas les moyens de se procurer des moustiquaires alors que ceux-ci réduiraient de beaucoup les risques d'infections.

On peut combattre le parasite en appliquant différentes molécules soit en traitements curatifs soit en prophylaxie. Ces différents traitements sont plus ou moins efficaces suivant les régions et les taux de résistances contractés car, tout comme le DDT (insecticide le plus utilisé dans les années 1960), les médicaments efficaces il y a trente ans, ne le sont plus aujourd'hui. Pourtant, ces formulations obsolètes sont encore massivement utilisées dans les pays touchés.

En effet, ces pays sont majoritairement pauvres et n'ont donc pas les moyens de migrer leur protocole vers un traitement plus onéreux comme les ACT (Artemisinin-based combination therapy : combinaisons à base d'artémisinine). Pendant longtemps, les traitements faisaient appel à la chloroquine, la quinine et la sulfadoxine-pyriméthamine (ou Fansidar) et dans une moindre mesure la méfloquine, l'amodiaquine et la doxycycline. Ces molécules furent des armes très efficaces pour lutter contre le parasite du paludisme mais leur prescription sans contrôle a favorisé l'émergence de souches résistantes. Selon l'OMS, un traitement est efficace si le taux d'échec est inférieur à 5% ; s'il dépasse 25%, il faut changer de protocole.


source reprise depuis Wikipédia accessible et compréhensif par tous.
Revenir en haut Aller en bas
Syn
Voyageur expérimenté


Nombre de messages : 119
Date d'inscription : 03/09/2005

MessageSujet: Re: Création de pétition [DÉRIVÉ]   Mer 28 Fév 2007 - 18:03

Citation :
Puisque je ne t'apprend rien et que tu sais tous

Constater que je n'apprends rien de nouveau de toi (et/ou d'autres personnes) signifie automatiquement que je sais tout? Ou bien je suppose que tu as lu quelque part que j'avais la prétention de connaître un sujet de A à Z, non? Peux-tu me montrer le passage qui te permet cette "conclusion"?

Citation :
dans ce cas, tu ne dois pas ignorer que l'être humain n'a que faire d'une dose maximal...

"dose maximale"? Où est-il question d'une dose maximale dans la lutte contre la malaria?

Citation :
Crois tu qu'en autorisant le DDT pour lutter contre la malaria il y aura suffisamment de contrôle au sein d'un pays qui manque cruellement d'un peu de tous...
Rien qu'en France, un contrôle sur 10 (et encore) est effectuer faute de moyens financier. Pour un département entier par exemple, il n' y a qu'un seul agent pour contrôler la qualité de l'eau et le respect des lois environnemental sur l'utilisation des produits chimiques.
Heureusement, pas mal d'agriculteur respect ces études (faute de préconiser des solutions alternatives comme la lutte biologique) mais pas tous, et elles ont pris du temps avant d'entrer dans les moeurs de certains (qui y vois avant tous une économie financière à utiliser moins d'intrants)...

Dis-moi si je te suis bien ; tu redoutes que le DDT prévu à l'usage sanitaire soit détourné vers un usage agricole, c'est bien cela?


Citation :

Bref, alors que le DDT a été interdit pour des raisons que tu sais... Il ne l'est pas pour lutter contre la malaria...
Pourquoi ?
Et bien tout simplement parce que l'on ne veut pas étudier d'autres solutions. Je vais me répéter, mais à chaque problèmes qu'un pays rencontre (épidémie, invasion...) il est bien plus facile de le bombarder de produits toxique, détruisant alors l'équilibre du milieu. La population local se verra alors avec un problème de malaria peut être résolue..??. pour combien d'année ? Car aprés tout, il ne leur restera plus rien... en dehors de la contamination des sols et des eaux... comme je disai, " Il fait parti des polluants organiques persistant qui résistent à la biodégradation et s'accumule dans nos tissus graisseux..." mais tu n'arrives à comprendre cela. Et ce, quelqu'en soit la dose.

Je me suis déjà exprimé sur d'autres forums pour condamner la passivité des recherches (dans le domaine médical notamment) pour lutter contre ce fléau qui tue plus de deux millions de personnes chaque année. Tu mets l'accent sur le caractère persistant et bioaccumulatif du DDT, mais ce critère ne peut avoir son importance que si les doses employées sont toxiques. As-tu lu le lien que je t'ai indiqué? L'usage sanitaire du DDT requiert des doses infiniment plus faibles que l'usage agricole, et dans ce cas il ne s'agit pas de bombarder un terrain de produit "toxique" mais de pulvériser le DDT sur les murs intérieurs des maisons : dis-moi alors ce que viennent faire tes considérations sur "l'équilibre du milieu" et "la contamination des sols et des eaux" quand il s'agit d'asperger à faible dose un produit à l'intérieur des maisons?

Si je te suis bien tu es contre toute substance insecticides étant donnée qu'elle est potentiellement nuisible pour un écosystème? (Dans ce contexte là parler de toxicité d'un insecticide est une lapalissade dans la mesure où les premières victimes sont les espèces d'insectes que l'insecticide est censé tuer)

Les lignes suivantes (provenant toujours du même document) peuvent conforter cette idée:
Citation :
"À côté du DDT, il y a trois familles d’insecticides utilisées dans la lutte contre la malaria: les carbamates, les organophosphates et les pyréthroïdes. Les deux premiers sont dangereux à manipuler et demandent un équipement protecteur spécial qui n’est pas facilement disponible dans les pays en voie de développement, ce qui n’en fait pas des solutions de remplacement pratiques. Il ne reste que les pyréthroïdes pour remplacer le DDT, bien que certains aient également des doutes quant à son innocuité pour la santé21."

Et je te laisse constater que ce n'est pas forcément mieux quand il s'agit de se tourner vers ces autres insecticides que le DDT...

Et pour les autres alternatives? Jette un coup d'œil au paragraphe du même document si ce n'est déjà fait"(2) Solutions de remplacement autres que des insecticides:" [Tu y trouveras d'ailleurs un passage sur l'attitude des compagnies pharmaceutiques que je partage entièrement]

Et quand je vois les foutaises que tu répètes sur le glutamate et l'aspartame, et donc la facilité avec laquelle on peut diaboliser une substance sans la moindre preuve, je n'ose imaginer le sort réservé à l'égard d'éventuels médicaments et vaccins efficaces et sans effets secondaires néfastes si jamais les mêmes raisonnements fallacieux que ceux que tu utilisent étaient employés à leur encontre...

Je reviens sur ce passage:
Citation :
La population local se verra alors avec un problème de malaria peut être résolue..??. pour combien d'année ?

J'ai déjà dit qu'il fallait varier les angles d'attaques, non qu'il fallait se limiter au seul DDT (les résistances peuvent concerner les autres insecticides, et les autres moyens de luttes comme les médicaments comme cela a été déjà constaté).

Toujours sur le même document on peut lire:
Citation :
"Des chercheurs de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) ont décrit la pulvérisation d’intérieur comme ´ la forme de lutte la plus facilement applicable à grande échelle ª contre la malaria4. Le DDT est souvent l’insecticide de choix parce qu’il est à la fois bon marché et efficace. Des données de la Pan-American Health Organisation montrent que, quand des pays sud-américains ont cessé de pulvériser du DDT dans les habitations, leurs taux de malaria a augmenté, souvent de façon dramatique5. Réciproquement, le seul pays (l’Équateur) qui ait accru la pratique de la pulvérisation de DDT, a aussi été le seul à abaisser significativement son taux de malaria (de 61% globalement)6."

Le choix de l'Equateur te révolte? De mon côté c'est la situation des autres pays touchés par la malaria qui me révolte, là où les gens crevèrent pour des raisons stupides les uns après les autres.

Un autre exemple:
A Madagascar en 1986-88 la recrudescence du paludisme a tué 100.000 personnes. Devant cette épidémie, les autorités ont repris les traitements intradomicilaires et en deux cycles annuels de pulvérisation, l’incidence de la malaria à diminué de 90 %

Que dire de cette décision de Madagascar? Tu préfères t'indigner de la "pollution des eaux et des sols" par le « terrible » DDT qui s'est enfui des maisons où on l'avait aspergé?

Citation :

Tes propos sont incohérents et tes arguments pour traiter les activistes d'intégriste me font rire.

Quand je trouve les propos de mes interlocuteurs incohérents j'essaie de le justifier, est-ce trop demander que de m'apporter une argumentation à ce que tu viens de dire?

Citation :

Tu ne veux pas admettre certains fait parce que tu es omnibulé par le DDT mais pas encore assez bien informé.
Je constate une tendance qui se confirme quand je lis tes commentaires, c'est qu'il y a de ton côté de sérieux problèmes de lecture : je ne suis pas obnubilé par le DDT, je déplore simplement l'attitude qui consiste à se passer TOTALEMENT de ce produit dans la lutte anti paludéenne. Les obnubilés du DDT, ce sont les illuminés qui s'acharnent sur ce produit (et que l’on n’entend beaucoup moins à l’encontre des alternatives qui sont inefficaces et/ou plus risquées que l'usage du DDT)


Citation :

Avant dans revenir au DDT, j'aimerai préciser que tes méthodes "dure à cuire" concernant le "je veux d'autres preuves" je crois pas à ça...et tes diverses formulations... portent sur des études qui, à preuve du contraire, n'ont jamais pu apporter de résultat moin alarmant sur les méthodes diverses que j'ai pu énumérer dans le sujet (qui ne traite pas que du DDT)
Tu le dis toi même sans t'en rendre compte (relis toi)

Je n'ai rien compris à ce passage (vois-tu, tu n'es pas le seul à avoir des problèmes de lecture..)


Citation :
que veut dire faibles... voir nul ? Sur les ecosystèmes et la santé ? Non mais je rêve !! Si tu es au courant que le DDT n'est pas biodégradable, que celui a été mis sur la liste rouge de la convention de Stockholm c'est parce que les preuves (et il en faut croit moi pour s'attaquer à l'industrie chimique) sont assez convainquante.
Si le DDT est un polluant organique persistant, ça veut dire que par bioaccumulation il entre dans la chaîne alimentaire et eux ne s'en détache plus jamais !!! Pourquoi ? Ils adorent les tissus graisseux et le célèbre DDT est toxique à faible dose comme les autres molécules qui font partie de cette même liste...!!!! (Les populations d'Inuits en paie le prix et tu veut l'infliger ailleurs ?)

Expliques-moi en quoi la pulvérisation à faible dose sur les murs intérieurs des maisons (c’est de cela dont je parle) peut nuire gravement à un écosystème et aller perturber le mode de vie de gens qui vivent à des milliers de kilomètres? Ta dernière remarque sur les Inuits qui est d'une stupidité vertigineuse.

Sinon savais-tu qu'en ce qui concerne le critère de persistance il est plus approprié de parler de demi-vie:
Citation :
"Le DDT est un polluant organique persistant avec une demi-vie évaluée entre 2 et 15 ans, qui se fixe dans de nombreux sols. Dans les lacs, sa demi-vie est estimée à 56 jours et dans les rivières à 28 jours. Ses processus de dégradation incluent la volatilisation, la photolyse et la biodégradation aérobie et anaérobie. Ces processus sont en général assez lents. Ses produits de décomposition dans les sols sont le DDE (dichlorodiphényldichloroéthylène ou 1,1-dichloro-2,2-bis(p-dichlorodiphényl)éthylène) et le DDD (dichlorodiphényldichloroéthane ou 1,1-dichloro-2,2-bis(p-chlorophényl)éthane) qui sont eux aussi hautement persistants et possèdent des propriétés physiques et chimiques similairesréf. nécessaire. La quantité totale de ces produits est connue sous le nom de DDT total. "

Citation :
Parce que certains s'expriment un peu mal, tu mets tous le monde dans le même panier. Radical

Dans le même panier? Allons-donc; argumente un peu s'il te plait..

Citation :
Je pense que si tu dénigre autant les écologistes, c'est parce que d'une part ta définition de l'écolo n'est pas encore au point et que d'autre part, tu agis encore comme un individualiste qui prend déjà parti.

Tu penses, mais les arguments on les cherche toujours désespérément. Sinon saches que l'écologie m'intéresse depuis le plus jeune âge (à une époque ou peu s'intéressaient aux problèmes environnementaux). Mais depuis un certains nombre d'années j'ai constaté à quel point longue était la liste des balivernes auxquelles j'avais adhéré, balivernes brillamment entretenues par de nombreux mouvements écologistes et parfois habilement répétées par les médias. D'autre part cela fait plus longtemps que tu ne crois que je m'intéresse à ces problèmes de toxicologies (et au DDT en particulier) et à l'approche trop souvent lamentable qui en est faite aussi bien par les médias que par beaucoup trop d'écologistes. Alors je n'ai que faire de ta leçon de morale insipide sur mon individualisme supposé qui est aussi fondée que de lire dans une boule de cristal.


Citation :
(Tu admet que nos écosystème se trouvent dans une situation critique et tu n'apporte aucune solutions que des hypothèses erronés ou émanant de l'industrie chimique.)

Tu ne m'as répondu encore: en quoi le caractère chimique te paraît négatif? Pour rester dans la problématique du paludisme, un insecticide naturel te paraitrait plus approprié et moins risqué?

Citation :

Le DDT s'est dangereux et il y a d'autres solutions, seulement toi tu reste buter à la solution qui n'en a jamais été une pour sauver des vies.

Trois conneries monumentales dans une seule phrase, chapeau.
1) Il n’y pas de preuve d’un risque sanitaire significatif pour l’usage du DDT dans la lutte antipaludéenne telle que je l’ai décrite.
2) Je ne reste pas buté à cette solution, ta remarque n’est rien moins qu’une déformation malhonnête de mes propos.
3) La dernière dépasse l'entendement. Tu es prêt à soutenir que le DDT n'a jamais été une solution pour sauver des vies? Te rends-tu compte des inepties lamentables que tu débites?


Citation :
Alors que ces peuples ont des besoins fondamentaux en matière d'hygiène, de santé et d'alimentaion, tu prônes les firmes qui profitent de ses terres nouvelles pour en faire leur propre bénéfice, un bénéfice qui d'ailleurs ne voit jamais le jour quand il s'agit de leur permettre d'avoir un hopital ou des traitements adéquat. Ton DDT a déjà beaucoup tué et quand tu reviendras à la raison je me ferai un réel plaisir de prolonger un débat avec toi qui aménerai à d'autres solutions.

Discours pathétique. Un peu de lecture pour toi: (notamment au chapitre "Et s’il y avait d’autres raisons !")
http://www.pseudo-medecines.org/articles.php?lng=fr&pg=119

(Ton affirmation comme quoi le DDT a beaucoup tué (si tu parles des humains) est sans fondement. Une connerie de plus).

Et pour finir voici un petit exemple de plus qui montre que l’abandon du DDT peut avoir des conséquences négatives. L’usage d’un autre type d’insecticide n’avait pas pu empêcher l’augmentation des cas de paludismes, en outre les moustiques avait développé une résistance à ce dernier.

http://www.mim.su.se/french/events/insecticide_resistance_conf/coetzee1-poster-fr.html



En résumé je soutiens simplement que le DDT est une option parmi tant d’autres dont il ne faut pas se débarrasser pour des motifs erronés, option qui a l’avantage de sauver un nombre considérable de vie.
Mais toi tu t’acharnes à contester de manière extrêmement maladroite ces deux points élémentaires. Je te prierais de bien t’informer avant de me répondre car cela devient lassant de repérer des imbécillités (qui parfois sont en outre extrêmement choquantes « le DDT n’est pas une solution pour sauver des vies ») toutes les deux phrases dans ce que je lis de tes propos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Création de pétition [DÉRIVÉ]   Ven 2 Mar 2007 - 20:51

Pour les 1er paragraphes que tu me dis... je me demande si tu fais exprés ou pas...

Tout d'abord, tous ces sarcasmes que tu as commencé à évoqué depuis le début du débat commence à m'exaspéré parce que j'ai la net impression qu'il n'aboutira à rien.

Citation de moi :

dans ce cas, tu ne dois pas ignorer que l'être humain n'a que faire d'une dose maximal...

Citation de toi ensuite

"dose maximale"? Où est-il question d'une dose maximale dans la lutte contre la malaria?

Citation de toi dans un précédent paragraphe

Le DDT pour l'agriculuture, pas besoin
Le DDT contre le paludisme: faibles doses, impact négatifs faibles voire nul sur les écosystèmes et sur la santé.

Réponse :

(en fait, je dois peut être mal m'exprimer... dans ce cas, j'en suis fortement désolé... mais pour moi une faible dose représente une dose maximal à ne pas dépasser... n'est ce pas ?)


Citation de moi :

Crois tu qu'en autorisant le DDT pour lutter contre la malaria il y aura suffisamment de contrôle au sein d'un pays qui manque cruellement d'un peu de tous...
Rien qu'en France, un contrôle sur 10 (et encore) est effectuer faute de moyens financier. Pour un département entier par exemple, il n' y a qu'un seul agent pour contrôler la qualité de l'eau et le respect des lois environnemental sur l'utilisation des produits chimiques.
Heureusement, pas mal d'agriculteur respect ces études (faute de préconiser des solutions alternatives comme la lutte biologique) mais pas tous, et elles ont pris du temps avant d'entrer dans les moeurs de certains (qui y vois avant tous une économie financière à utiliser moins d'intrants)...

Citation de toi :

Dis-moi si je te suis bien ; tu redoutes que le
DDT prévu à l'usage sanitaire soit détourné vers un usage agricole, c'est bien cela?

Réponse :

(en fait... je donnais un exemple de ce que représente la responsabilité humaine sur l'utilisation de produits chimiques révélé toxiques... je ne confond pas l'usage sanitaire et l'agricole mais pour moi la responsabilité est
la même...)

Enfin bon,

Pour ce qui est de cette question :

" L'usage sanitaire du DDT requiert des doses infiniment plus faibles que l'usage agricole, et dans ce cas il ne s'agit pas de bombarder un terrain de produit "toxique" mais de pulvériser le DDT sur les murs intérieurs des maisons : dis-moi alors ce que viennent faire tes considérations sur "l'équilibre du milieu" et "la contamination des sols et des eaux" quand il s'agit d'asperger à faible dose un produit à l'intérieur des maisons? "

Ma réponse :

Là, nous revenons au point de départ. En fait excuse moi tout d'abord de ne pas avoir compris de suite que c'était uniquement à l'intèrieur des maisons...
Dans ce cas particulier, je retire mes considérations sur l'équilibre des milieux.... et te répond par la même occasion à cette autre question :

"Expliques-moi en quoi la pulvérisation à faible dose sur les murs intérieurs des maisons (c’est de cela dont je parle) peut nuire gravement à un écosystème et aller perturber le mode de vie de gens qui vivent à des milliers de kilomètres? Ta dernière remarque sur les Inuits qui est d'une stupidité vertigineuse. "

Ma dernière réponse :

Le DDT est toxique à faible dose, il est persistant et aime les tisseux graisseux... ce qui lui rend sa soit disante demi vie de 15 ans un peu moins avantageuses je suis moins stupide que tu ne le crois. Le DDT à l'intèrieur des maisons !!! Encore mieux pour les familles et les enfants...
baignons les directement dedans... ou alors, plaçons les dans des lotissements provisoir... une quinzaine d'année !!!
Toutes ces choses ont déjà été tenté !!

Résultat :

-baisse de la maladie ok (non en totalité)
- résistance des insectes...
et bien entendu, contamination de la population par le DDT...


Dans un premier temps j'évoque plusieurs sujets important dans le but d'obtenir sur ce forum "environnement" un échange d'idées et d'alternative. En aucun cas, le sujet du DDT me dérange et même tu m'apportes beaucoup puisque je n'ai pas eu l'occasion d'en débattre aussi sérieusement. Cependant, beaucoup d'incohérence subsistent à la fois dans tes propos et dans les diverses sources qui nous tiennent.


Voici un lien du :

Centre de recherches pour le développement internationale :

http://www.idrc.ca/fr/ev-5593-201-1-DO_TOPIC.html

ce qu'il y a d'interessant dans celui ci, c'est qu'on y retrouve nos propos à tous les deux - (comme ça tu auras un autre lien qui te permettra (je l'espère) de ne plus dire que je raconte n'importe quoi) - et aussi un passage qui relate exactement ce que je pense et que visiblement je n'ai pas reussi à te faire comprendre :

" Ne serait-ce que par précaution contre un dénouement qui pourrait s'avérer désastreux, nous devons considérer que les intérêts des êtres humains et ceux de l'environnement sont les mêmes. "


http://www.wwf.be/detox/online_publications/bloodtesting/factsheet_ddt_fr.pdf

http://www.hc-sc.gc.ca/sr-sr/pubs/funding-finance/tsri-irst/sum-som/summary_male-reproduct-hommes_sommaire_f.html



Dans le lien qui suit, tu pourras comprendre que : " Même après 35 ans, le DDT était encore présent dans le sol, et à des concentrations très élevées. "

https://www.ec.gc.ca/EnviroZine/french/issues/55/feature2_f.cfm


Dans celui ci tu pourras lire aussi ce que j'avancais précédemment :

" La plus grande partie du chlordane quitte le sol en s'évaporant dans l'air, où il peut être transporté par les courants atmosphériques, contaminant ainsi des zones éloignées de ses sources d'application..."

http://www.ecoinfo.ec.gc.ca/env_ind/region/toxin_descript/toxin_description_f.cfm



Pour les propos suivant que tu as dis :

"Le choix de l'Equateur te révolte? De mon côté c'est la situation des autres pays touchés par la malaria qui me révolte, là où les gens crevèrent pour des raisons stupides les uns après les autres.

Un autre exemple:
A Madagascar en 1986-88 la recrudescence du paludisme a tué 100.000 personnes.
Devant cette épidémie, les autorités ont repris les traitements intradomicilaires et en deux cycles annuels de pulvérisation, l’incidence de la malaria à diminué de 90 %

Que dire de cette décision de Madagascar?
Tu préfères t'indigner de la "pollution des eaux et des sols" par le « terrible » DDT qui s'est enfui des maisons où on l'avait aspergé? "



Je préfère te renvoyer sur ces liens...qui affirme bien ceci...

"Le premier cas de résistance au DDT ont été répertoriés dés 1946...
La majorité des anophèles en Afrique sont resistant aux DDT malgrés les pulvérisations intérieure ou agricole...
Le statut du DDT utilisé n'étant pas toujours clair..."

http://www.delaplanete.org/IMG/pdf/malaria.pdf



Enfin, toi qui t'intéresse depuis de nombreuses années à l'environnement, je ne comprend pas que tu ne saches pas tout cela, ou que tout cela ne te fasse pas penser :

" Ce sont toujours les mêmes qui profitent... en faisant le pour et le contre, je constate que les problèmes de notre planète sont en grande partie lié à notre soif de développement trop rapide. Et que ceux qui contrôlent le plus nos décisions politiques sont aussi ceux qui polluent le plus. Qu'il s'appelle Light, DDT ou Ogm...etc il aime se faire passer pour le grand sauveur de l'humanité...
Il n' y a que la nature qui puisse apporter le remède à ces maux. Chaque pièce de notre terre à deux faces, une noire et une blanche...
c'est l'équilibre.
L'Homme, lui, intelligent, a su découvrir mille et une source, mille et une formule mais n'a toujours pas compris que la lutte naturelle évite le déséquilibre planétaire "


Toi, tu préfère penser ceci :

" Mais depuis un certains nombre d'années j'ai constaté à quel point longue était la liste des balivernes auxquelles j'avais adhéré, balivernes brillamment entretenues par de nombreux mouvements écologistes et parfois habilement répétées par les médias. "


Pour moi, les balivernes réside le plus dans les médias oui... c'est peut être bien cela qui fait que 2 secondes de tv bousille 10 ans de combats et de recherches..
Mais la pire des conneries c'est bien celle que tu viens de dire... Parle moi un peu de tous ces activistes, de ces écolo et de ces mouvements qui te donne autant de haine !!
Bien plus de haines que l'industrie chimique, qui elle a fait bien plus de dégats à l'humanité.


Alors, je préfère conclure - qu'à défault de preuve suffisante démontrant que le DDT est une solution qui ne présente aucun risque A LONG TERME sur la santé humaine (pour toi je précise) - il serait plus judicieux d'employé plus de précaution à son utilisation attive dés qu'un problème survient et aujourd'hui, réfléchissons et recherchons ensemble des solutions alternatives qui permettraient aux pays en voies de développement à la fois de se soigner et à la fois de ne pas reproduire les mêmes erreurs.

Sur ce, je te remercie pour ce débat trés intéressant.


Pour le palu... au passage... je préfère me référer à un entomologiste et à la médecine moderne.


Les Singes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Création de pétition [DÉRIVÉ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Création de pétition [DÉRIVÉ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Création de pétition
» La dernière création de ZENITH : la répétition minutes
» Pétition - Contre la création d'un abattoir rituel à Guéret (23)
» Documentation utile pour la création d'une mare
» création costume bigouden pour petite fille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum-Environnement :: Forum-environnement :: Discussions générales sur l'environnement-
Sauter vers: