AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une nouvelle réserve de faune en République démocratique...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Snoop
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 245
Date d'inscription : 29/04/2006

MessageSujet: Une nouvelle réserve de faune en République démocratique...   Mar 18 Juil 2006 - 1:22

Environnement : Une nouvelle réserve de faune en République démocratique du Congo


La création de la Réserve de faune de Lomako-Yokokala devrait entraîner dans les prochains mois le suivi et la protection des grands mammifères.


Une nouvelle réserve naturelle vient d’être créée en République Démocratique du Congo par arrêté du ministre de l’Environnement, de la conservation de la nature, eaux et forêts, pour la protection et la conservation de quelques espèces rares et de l’écosystème qui constitue leur habitat. Cette réserve naturelle, baptisée « Réserve de faune de Lomako-Yokokala » (RELY), est une zone forestière de 3.625 km2, située dans le territoire de Befale, dans la province de l’Equateur.

Elle abrite une importante population de bonobos, de paons congolais, de chats d’or, de pangolins géants et une dizaine d’espèce de primates rares au monde, une richesse touristique et scientifique en état endémique du fait de l’activité humaine.

Désormais, cette forêt est officiellement une zone protégée, en vue non seulement de la lutte contre la destruction de la biodiversité et de l’écosystème, mais aussi et surtout de la protection de l’une des populations des bonobos les plus étudiées au monde, et qui fait l’objet de beaucoup d’intérêt scientifique depuis les années 70 à travers des projets de recherches d’instituts de renommée belges, américains et allemands.

La création de cette nouvelle réserve naturelle entre dans le cadre de la politique du gouvernement qui s’est engagé à augmenter de 8 à 15% la superficie totale de la zone protégée en RDC. En application de cet objectif, l’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN) a identifié, comme zone potentielle à protéger, la forêt située entre les rivières Lomako et Yokokala, dans la région de Maringa-Lopori-Wamba, en raison de la richesse et de la particularité de sa faune, qui s’impose comme un patrimoine scientifique mondial.

En 2004 et en appui à cet objectif poursuivi par l’ICCN, l’AWF (African Wildlife Fondation), une organisation internationale oeuvrant à travers l’Afrique dans le domaine de la conservation de la nature, a amorcé une série d’actions visant la réalisation de la zone protégée, notamment un projet de développement de villages dans l’Interland Maringa-Lopori-Wamba en vue d’extraire l’homme de la forêt et réduire la destruction de l’habitat naturel des espèces rares et la perte de la biodiversité.

D’autres actions ont été entreprises par AWF dans ce processus menant à la création de la nouvelle réserve, notamment des enquêtes biologiques et socio-économiques ayant confirmé l’intérêt de la réserve, ainsi qu’une consultation des communautés locales, en partenariat avec le ministère de l’Environnement et l’ICC, pour leur implication dans la réalisation de la réserve et son intérêt.

La création de la Réserve de faune de Lomako-Yokokala devrait entraîner en effet dans les prochains mois, grâce à l’appui financier d’organisations internationales de conservation de la nature, non seulement le suivi, la protection, et le développement de la population des grands mammifères et d’autres richesses de la biodiversité congolaise, mais aussi une gestion de la réserve dans le sens de la création de nouvelles opportunités de tourisme scientifique de pointe, ainsi que du développement local, avec pour objectif la réduction de la pauvreté dans la région ciblée.

Au cours de la cérémonie de proclamation officielle de cette réserve naturelle, organisée le week-end au ministère de l’Environnement, de la conservation de la nature, des eaux et forêts, le secrétaire général de ce ministère, Abel-Léon Kalambay, a souligné l’importance de la création de la nouvelle réserve naturelle qui contribuera à faire de la RDC « un paradis des espèces rares » où les différentes populations de la faune jouiront désormais d’une protection adéquate.

Pour sa part, M. Jef Dupain, coordonnateur de African Wildlife Foundation, s’est réjoui de la contribution de son organisme à la protection de l’une des composantes du patrimoine mondial, avant de s’engager à assister la RDC dans la création d’autres réserves naturelles.
Fondée en 1961, AWF est la première organisation internationale de conservation de la nature focalisée essentiellement en Afrique.

Grâce à ses programmes et stratégies scientifiques, elle a contribué à protéger les espèces en danger, à promouvoir l’écotourisme pour l’amélioration des conditions de vie des communautés locales africaines et à former des centaines d’Africains à la conservation, le tout pour assurer la survie de l’héritage que constitue pour l’humanité la vie sauvage de l’Afrique.

C'est bien, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une nouvelle réserve de faune en République démocratique...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouvelle réserve d'eau au Lioran
» Une nouvelle réserve pour les chauves-souris dans le Morbihan
» Nouvelle réserve pour les chauves-souris à Bieuzy-Les-Eaux
» Nouvelle réserve pour les chauves-souris
» Nouvelle réserve pour les chauves-souris à Ambon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum-Environnement :: Forum-environnement :: Actualités-
Sauter vers: