AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Politique ctout ce qui concerne l'organisation de la société

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Politique ctout ce qui concerne l'organisation de la société   Lun 25 Déc 2006 - 12:53

DÉFINITION DE LA POLITIQUE : "LA POLITIQUE CONCERNE L'ORGANISATION D'UNE SOCIETE."

Désormais l'écologie est rentré dans la politique par le PACTE proposé par N.H. C'est un élément nouveau et déterminant. En fait les écologistes se sont déjà engagés dans la politique. Maladroitement en raison de leur faiblesse de l'époque. Ils ont été englobés, fagocités par l'un des partis en place. Qu'il y ait une politique écologiste. Soit. C'est même désormais indispensable. Qu'il y ait des écologistes en politique. Soit. Mais en tant que tels. Et non pas dans un parti issu de l'après guerre. Lequel n'est plus à même de fournir à la FRANCE les moyens d'une stratégie prenant en compte le monde tel qu'il a évolué. C'est du moins mon avis.
Par ailleurs je pense que c'est une erreur de s'engager trop tôt et trop vite en politique. Les électeurs très sensibles au message de NICOLAS HULOT, certes, ne sont pas prêts. L'impact des besoins de la planète pour assurer la sauvegarde de la biodiversité (autant que faire se peut, car il est bien tard), dans laquelle l'humanité n'est que l'une des constituantes, nécessite une autre façon de considérer notre société et notre façon de vivre. De même que les contraintes liées aux energies qu'il serait nécessaire de nous imposer à chacun de nous, sont inacceptables au jour d'aujourd'hui. Ne peuvent qu'être supposées comme envisageables que des mesures personnelles visant à réduire notre consommation et à gérer nos déchêts. C'est loin de ce qu'il faudrait pour enrayer véritablement la spirale dans laquelle nous sommes engagés. Ne serait-ce qu'au niveau du changement de climat.
De plus, cela concerne l'humanité entière dans toute sa diversité, toutes ses nationalités, ses peuplades et partant ses différences dans ses coutumes, ses besoins, ses cultures etc.Dans notre pays, les mesures qu'un gouvernement devrait prendre auraient l'effet d'un beau charivari social. AUCUN HOMME POLITIQUE NE POURRA PRENDRE DES DECISIONS DE FOND, TOUCHANT AU GENRE DE VIE QUE NOUS MENONS. Il n'en aura pas les moyens ni le pouvoir.Tant par souci de protection corporatiste que par la simple loi de l'électoralisme, qui l'empêche de bouleverser le "confort" des classes sociales. Du moins celles qui sont influentes.
D'où mes craintes concernant le pacte proposé par N.H. Une signature c'est déjà un élément mais ce sera insuffisant. Car ensuite, il faudra passer aux actes. Et là...Toute atteinte aux possibilités de consommation et d'enrichissement est quasi impossible. Or sans modifier radicalement précisemment ces "faveurs" ou ce "confort" dans lequel nous vivons, compte tenu du temps perdu, les effets issus des conséquences liées à notre façon de vivre continueront à se développer. Par contre la situation a cinq ans ou dix ans mettra en valeur des nécessités inenvisageables aujourd'hui. Tout ce qui concerne l'écologie dans le sens idéal du terme et non dans celui d'un historique politique faiblard, sera jugé indispensable et même trop tardif.
Dans ce sens NICOLAS HULOT a intérêt à préparer activement ce que sera demain et il aura, j'en suis certain, un rôle bien plus évident à jouer que celui qu'il pourrait prendre aujourd'hui. J'en termine par ceci : Un consensus général est nécessaire, tant chez l'individu, citoyen, consommateur et électeur, que chez le responsable politique, décisionnaire de stratégie à l'échelon communal, régional, national voire même international. Ce consensus ne pourra être retenu que si les uns et les autres, tant en tant qu'individu ou comme citoyen, comme en tant que regroupement social ou corporatiste, nous serons capable d'éviter de nous accuser les uns et les autres. Ce qui conduirait à une position défensive et non constructive. Ce qui serait alors la cerise sur un gâteau de maladresses, de bêtises et d'inconséquences.Ce qui conduirait en définitive à faire la différence qu'il y a entre les erreurs et les fautes. Cette interpretation de nos historiques à l'échelon communal, national ou international est indispensable pour esperer appréhender ce qu'il en a été jusqu'à présent et comprendre quelles ont été nos faiblesses ou nos manques, afin d'appréhender correctement les stratégies futures à définir pour corriger tout cela.
J'ajoute qu'il ne faut pas rejeter en bloc le monde de la finance. C'est le monde de la finance qui permet d'avoir les moyens d'une politique à grande échelle. Il est important de le préparer à un rôle futur qu'actuellement il cherche à biaiser. En incluant dans son sein des schémas et des procédures qu'il étouffe provisoirement, faute de voir à plus long terme. Mais il n'a pas le choix. Plus il tarde, plus onéreuses seront les mesures à prendre pour faire face à un changement radical. Notamment au niveau des énergies que produit notre planète. Sachez que certaines personnalités de ce monde en sont pleinement conscientes. C'est important. Ne pensez pas que les sponsors qui permettent à NICOLAS HULOT de se donner les moyens de son action, ne sont pas concernés. Ni tout blancs, ni tout noirs, ils se donnent une possibilité de revenir à des notions différentes que celles qu'ils ont eues jusque là. C'est une porte ouverte. Il ne faut pas la refermer, bien au contraire.
Voilà pourquoi je vous propose cet avis en souhaitant qu'il permettte de débattre d'un sujet dont l'importance ne nous a pas échappé. Il y a, je l'avoue, une identité de raisonnement avec ce que NICOLAS HULOT écrit et promouvoie. Avec l'adhésion et la cohérence de ces personnalités qui le soutiennent. Notamment sur l'humilité que nous devons toujours garder face à ce miracle qu'est l'existence, à la prodigieuse magie qui permet la vie.
La vie sous toutes ses formes. A ce que doit représenter cette planète sur laquelle nous vivons. A sa beauté. A son extraordinaire diversité. A sa propre précarité...
Comment admettre ce qui nous concerne, si nous ne faisons pas acte d'humilité, de sincérité et d'honnêteté ?
Un passant.


Dernière édition par Snoop le Lun 25 Déc 2006 - 17:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
Politique ctout ce qui concerne l'organisation de la société
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Organisation d'une filtration par décantation.
» Bonne organisation ?
» Organisation d'une répétition....
» L'organisation du nid : vous donnez un coup de main ?
» Organisation avec un bouc entier !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum-Environnement :: Espace documentation :: Articles, films et documents-
Sauter vers: