AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le pétrole de l'érika serait cancerigène

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
René03
Magistral de la Terre
avatar

Nombre de messages : 569
Age : 72
Date d'inscription : 25/09/2005

MessageSujet: Le pétrole de l'érika serait cancerigène   Jeu 11 Jan 2007 - 17:01

Bonjour à tous,
Le fioul lourd transporté par l'Erika et déversé sur les plages de l'Atlantique lors du naufrage du pétrolier, le 12 décembre 1999, était-il plus toxique qu'annoncé ? C'est en tous cas ce qu'affirment les chercheurs de l'Ecole Nationale Supérieure d'Agronomie (ENSA) de Toulouse. Suite à la marée noire, les scientifiques ont mené des analyses sur des moules et des poissons puis, in-vitro en laboratoire, sur des cellules humaines. Outre les Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques (HAP) traditionnellement présents dans le pétrole, les tests ont démontré la présence d'un produit beaucoup plus cancérigène, le Thiofène, un hydrocarbure contenant du soufre. Selon l'équipe de l'ENSA, ces molécules, très nocives pour l'ADN, auraient été présentes en grande quantité dans le fioul de l'Erika : « Ces produits toxiques sont les mêmes qu'on retrouve dans les bitumes et qui peuvent être responsables de cancer chez l'homme. Un cancer ca met au minimum 15 ans, voire 20 à 25 ans pour se développer. Aujourd'hui nous n'avons donc pas assez de recul pour dire s'il y a des cancers qui seraient directement liés à l'Erika », expliquait hier Annie Pfol Lescovitch, de l'ENSA de Toulouse, sur l'antenne de France Bleu Breizh Izel (*), station bretonne du groupe Radio France, à laquelle les résultats des analyses ont été communiqués. Il reste donc à déterminer quel a été l'impact sanitaire sur les milliers de bénévoles qui ont participé au nettoyage des plages. Selon la toxicologue, le thiofène « pénètre facilement dans l'organisme par inhalation ou voir cutanée. Les gens qui ont nettoyé les plages et manipulé les oiseaux n'ont pas été suffisamment avertis qu'il fallait être très vigilant et avoir des protections appropriées. Rien qu'en mettant ces substances en contact avec la peau, elles vont passer dans le flux sanguin. Il faut avoir des gants particuliers et, (par inhalation), il ne suffit pas d'avoir un petit masque chirurgical. Par voie respiratoire, une fois dans les poumons, elles sont recyclées dans le sang et peuvent aller exercer leur effet n'importe où dans l'organisme ».
Plus de six ans après la catastrophe, le procès de l'Erika s'ouvrira le 12 février pour s'achever le 13 juin. Quinze prévenus, dont le groupe Total, affréteur du navire, sont poursuivis pour pollution maritime et complicité de mise en danger de la vie d'autrui.

http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=103500
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.demographie-responsable.org
Minnie29
Découvreur
avatar

Nombre de messages : 41
Age : 39
Date d'inscription : 28/07/2006

MessageSujet: Re: Le pétrole de l'érika serait cancerigène   Jeu 18 Jan 2007 - 13:43

ça fait froid dans le dos. J'avais envie de participer au nettoyage à l'époque et j'avais même un peu culpabilisé de n'avoir rien fait car mon département a été bien touché quand même (je suis originaire du Morbihan), mais trop prise par mes études à Rennes à ce moment-là.

Finalement, sans doute heureusement pour moi, mais j'espère pour tous ceux qui ont su donner leur temps, qu'ils n'ont pas aussi donné leur santé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
René03
Magistral de la Terre
avatar

Nombre de messages : 569
Age : 72
Date d'inscription : 25/09/2005

MessageSujet: Re: Le pétrole de l'érika serait cancerigène   Dim 21 Jan 2007 - 13:58

Fuel cancérigène : Total répond à l'étude de l'ENSAT


http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=103567&u=2024
Suite à la parution d'une étude de l'École nationale supérieure d'Agronomie de Toulouse (ENSAT), portant sur la toxicité du fuel lourd transporté par le pétrolier Erika, Total, affréteur du navire, a décidé de réagir. « Il est nécessaire de rappeler que sur le plan épidémiologique, dès le naufrage de l'Erika, des études ont été menées par des organismes indépendants. Leur objectif principal était de vérifier si le fioul n°2 présentait des risques, notamment pour la santé des nombreux bénévoles qui étaient intervenus », explique le groupe, qui précise que « Les conclusions de l'ensemble des organismes aussi bien nationaux (INERIS, AFSSA, Institut National de Veille Sanitaire... ), qu'internationaux (RIVM) qui ont travaillé sur ce sujet, démontraient que pour qu'il y ait un risque toxique, il aurait fallu un contact fréquent, prolongé et répété pendant plusieurs années avec le produit. C'est d'ailleurs pour cette raison que l'INVS a décidé que la mise en place de mesures spécifiques de surveillance épidémiologique ou médicale de cette population n'était pas justifiée ». Suite au naufrage de l'Erika, qui a sombré le 12 décembre 1999 au large du Finistère, une équipe de l'ENSAT a mené des analyses sur des moules et des poissons puis, in-vitro en laboratoire, sur des cellules humaines.

Annie Pfohl-Leszkowicz, professeur de toxicologie à l'origine de l'étude, avait indiqué que le type molécules toxiques présentes dans le fioul de l'Erika était cancérigène et pénétrait « facilement dans l'organisme par inhalation ou voie cutanée. Rien qu'en mettant ces substances en contact avec la peau, elles vont passer dans le flux sanguin. Il faut avoir des gants particuliers et, (par inhalation), il ne suffit pas d'avoir un petit masque chirurgical ». Les toxicologues ne semblent, toutefois, pas tous d'accord. Ainsi, Total évoque les déclarations, dans Ouest France (12/01/07), d' Alain Baert, médecin toxicologue au centre antipoison de Rennes : « Le caractère cancérogène des aromatiques polycycliques est connu depuis 25 à 40 ans (...) ces travaux n'apportent aucune information nouvelle quant aux risques pour la santé humaine. De plus, aucun résultat présenté dans l'article de Madame Pfohl-Leszkowicz ne permet de conclure à une toxicité plus importante du fioul de l'Erika par rapport à d'autre fioul ». Le groupe pétrolier français regrette que « toutes ces pseudo informations conduisent à semer l'inquiétude parmi les volontaires qui ont participé au nettoyage des côtes à la suite du naufrage de l'Erika. Le Groupe a toujours veillé à partager toutes les données nécessaires à une parfaite connaissance du produit transporté par l'Erika, avec les autorités compétentes ». Le procès du naufrage de l'Erika se tiendra du 12 février au 13 juin prochain. Quinze prévenus, dont le groupe Total, comparaissent pour pollution maritime et complicité de mise en danger de la vie d'autrui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.demographie-responsable.org
Mikka
Ange de la Nature
avatar

Nombre de messages : 614
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: Re: Le pétrole de l'érika serait cancerigène   Dim 21 Jan 2007 - 14:43

je n'avais pas pus aller aider les bénévoles à cette époque, (pour cause d'examen) et mon frère avais été refusé (pour cause : il était mineur à l'époque)

Quelque soit les dangers, par mesure de précaution, j'espère que si cela devait se reproduire, les responsables de cette catastrophe prendraient des mesures adaptées : information fiables, suivit médical et scientifique, distribution de matériel aux bénévoles... à leur frais! après tout ça serai la moindre des chose après tout le mal qu'ils font!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cabanedetellus.free.fr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: environnement et santé   Jeu 19 Avr 2007 - 12:36

le procès annoncé enfin au bout de 6 ans, c'est bien.
Où en est la reproduction des fous de Bassan contaminés ?
Une moyenne de 1 pétrolier qui se déverse dans la mer tous les 4 ans, c'est pas mal. Que font les pouvoirs publics pour arrêter l'hémorragie ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le pétrole de l'érika serait cancerigène   Dim 29 Avr 2007 - 12:28

Moi, à une années près j'y allais: j'ai fais mon bac STAE à Dannemerie à coté de Besançon et cette année là, ce sont les terminales qui y sont allés, moi je n'étais qu'en première!
Revenir en haut Aller en bas
Tquentin
Explorateur


Nombre de messages : 50
Age : 23
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: Le pétrole de l'érika serait cancerigène   Mer 9 Mai 2007 - 15:51

Pfff, on va ou là, TOUT est cancérigène et puis c'est tout ! Pour plus avoir de cancer, il ne faut plus rien manger et boire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le pétrole de l'érika serait cancerigène   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le pétrole de l'érika serait cancerigène
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Village sans pétrole
» ça serait tu beau?
» Je me reveille : est ce qu'elle serait pas motte ?
» Un petit coup de pouce serait apprécié :)
» Marée noire : la nappe de pétrole s’approche de la Louisiane

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum-Environnement :: Vivre vert :: Environnement et santé-
Sauter vers: